La Guinée est un pays  où la population est en majorité pauvre. Et de ce fait, les citoyens ont de plus en plus mal à accéder à un logement décent surtout dans la capitale Conakry. Et pour cause?

En plus  de  l’absence totale des logements sociaux, il y a les démarcheurs  qui, pour accroitre leur rémunération, encouragent les concessionnaires à augmenter le prix du logement.

Mouctar est locataire. Il témoigne: «La flambée des prix des loyers constitue une opportunité pour les démarcheurs dont le revenu augmentent proportionnellement. Ils perçoivent l’équivalent d’une mensualité. En plus de cette commission, il  y a le versement d’avance  obligatoire aux propriétaires, qui varie selon les concessionnaires de 3 mois, 5 mois voire une année ou plus. Donc, Comme ils sont les intermédiaires entre les propriétaires des maisons et nous locataires, les démarcheurs ne manquent pas d’occasions pour nous soutirer de l’argent. Parce qu’à chaque fois qu’ils te montrent une maison même si elle ne te convient pas, ils te demandent de payer leur  transport. Et cela est systématique jusqu’à  ce que tu trouves un lieu convenable».

Démarcheur de son état,  Modi Amadou réfute les accusations faites à leur encontre: «Nous n’avons aucun droit de pousser les concessionnaires à augmenter les prix du logement parce que ces maisons ne nous appartiennent pas. Il ne faut pas nous tenir responsables de cette situation. Les propriétaires des maisons sont les seules personnes à pouvoir le faire. Certes,  L’augmentation des prix de loyer nous aide à régler certains de  nos problèmes financiers. Car, nous n’avons pas choisi ce métier, on le fait juste pour survivre».

Les célibataires dans la galère

Parmi les plus affectés par ce problème de logement, les célibataires figurent en bonne place. A cause de leur situation matrimoniale, ils sont les mal-aimés des certains concessionnaires qui refusent d’accueillir des non mariés chez eux. «Ce n’est pas que nous haïssons les jeunes célibataires, mais on a peur de les loger au même endroit que nos épouses et de surcroit nos filles. En le faisant, on risque de récolter des graves problèmes parce qu’il y a certains d’entre eux qui n’hésiteront pas à faire la cour à vos filles et même à vos femmes. C’est pourquoi, moi, je ne voudrais pas loger un célibataire», explique un concessionnaire qui a requis l’anonymat.

Pour remédier à ce problème,  l’Etat devra construire des logements sociaux pour soulager les populations.

Fatoumata lamarana Diallo  pour Aminata.com/ Les Nouvelles de la République de Guinée

Tel : +224 623 27 55 45

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here