orangeguinee guicopresse UBA
Alassane Ouattara et Alpha Condé
Alassane Ouattara et Alpha Condé

Condé emboîtera-t-il les pas de Ouattara pour sortir par la grande porte ?

Alassane Dramane Ouattara(ADO) président de la République de Côte d’Ivoire a surpris plus d’un ce jeudi 5 mars 2020 en annonçant qu’il quittera le pouvoir en octobre prochain au terme de son deuxième et dernier mandat contrairement à son homologue guinéen Alpha Condé qui continue d’entretenir le flou.

Si le chef de l’État guinéen a du mal à réaliser ses promesses électorales, le numéro 1 de la Côte d’Ivoire a réussi à mettre en œuvre une grande partie de ce qu’il avait promis au peuple ivoirien.

ADO avait promis de réaliser cinq universités, à sept mois de son départ du pouvoir, force est de constater que trois sont construites et les deux autres sont en chantier. Il avait promis de booster l’économie de son pays, aujourd’hui, elle se trouve à un niveau appréciable. D’importantes infrastructures routières ont été faites, c’est le cas notamment des échangeurs. Des chemins de fer construits pour la mise en place d’un train à grande vitesse afin de faciliter la circulation des personnes et leurs biens.

De son côté, le président Condé avait promis de résoudre le problème d’eau et d’électricité en Guinée à son arrivée au pouvoir en 2010. Environ trois milliards de dollars ont été dépensés dans le secteur de l’énergie sans aucun résultat et deux milliards de francs guinéens le secteur de l’hydraulique mais l’eau potable reste toujours un luxe pour le guinéen. Des promesses ont été faites dans les secteurs de la santé, de l’éducation, des transports, des travaux publics mais rares sont celles qui ont été réalisées. Les routes du pays sont fortement dégradées. Des écoles, des universités, des hôpitaux, des postes de santé ont été annoncés mais seulement l’hôpital national Donka est en rénovation et quelques centres de santé réalisés. Le président Condé a fait la pose de la première pierre d’une usine de pommes de terre à Timbi Madina dans la préfecture de Pita lors de la campagne de la présidentielle de 2015 mais jusqu’à présent il n’y a pas de eu de deuxième pierre. À Kankan, il a fait la même pour l’électrification de la région. Justifiant le retard des travaux d’électrification de Kankan, son premier ministre Kassory Fofana a évoqué la mort d’un Chinois qui coordonnait les travaux. Il avait promis à chaque tailleur du pays, une machine à coudre. La lutte contre le chômage, la corruption étaient parmi les promesses du président Condé. Ces deux phénomènes sont à leur plus haut niveau. Le numéro 1 guinéen avait promis d’être le Mandela guinéen mais il est sur le point de changer la constitution pour probablement continuer à diriger le pays au-delà de ses deux mandats constitutionnels.

Aujourd’hui, il y a lieu de se demander si le président Condé va-t-il suivre les pas de son homologue ivoirien Ouattara pour sortir par la grande porte ?
Amadou M’Bonet Diallo

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »