Rate this post

La Capitale Guinéenne, Conakry est la ville hôte des 46 èmes assises internationales de la presse francophone prévues du 20 au 25 novembre 2017. A cette occasion, le bureau de l’Union de la Presse Francophone (UPF), basé en Guinée a animé une conférence mardi 12 septembre pour faire le Point des préparatifs.

Pour la réussite de cet événement, le secrétaire général de l’Union Internationale de la Presse Francophone, Jean Kouchner séjourne depuis quelques jours en Guinée.

Selon lui, cet événement se passera sur un thème qui intéressera tous les journalistes guinéens et dans le monde. C’est journaliste d’investigation transparence.

«  Il y aura 300 journalistes et dirigeants de médias du monde francophone qui viendront d’une cinquantaine de pays. Ils seront réunis à Conakry pour cinq jours ».

L’événement mobilisera d’autres grandes personnalités. Le premier ministre Mamady Youla, présidera la cérémonie d’ouverture et le président Alpha Condé présidera la cérémonie de clôture.

« Les journalistes des médias de façon indépendante débattront sur des questions qui les intéressent beaucoup. Des questions qui intéressent d’abord les citoyens parce que nous travaillons pour les citoyens. Et pour qu’ils soient toujours mieux informer, il faudrait qu’on réfléchisse à notre pratique », a ajouté M. Kouchner avant d’indiquer qu’il s’attend lors de cet événement que les échanges soient riche et que ça profite à l’ensemble des journalistes guinéens et dans le monde.

De son coté, Ibrahima Koné, le nouveau président de l’UPF-Guinée a indiqué que les préparatifs vont de trait. Depuis l’arriver du secrétaire général, beaucoup de rencontre ont été effectuées.

«  Les autorités guinéennes, il faut les remercier. On a été reçu par le PM. Le gouvernement nous facilite les démarches dans le cadre des assises. Grâce à ça, tout est en train d’être mis en place de façon effective pour que du 20 au 25 novembre les assises se passent de façon très chaleureuses. Et que nos hommes qui viendront des différents pays se sentent bien pendant les travaux de cinq jours », a-t-il expliqué.

C’est la première fois qu’un tel événement se déroule en Guinée. Selon le secrétaire général, les guinéens ont été empêchés de participer aux 43 ème assises qui se sont tenues à Dakar, il y a trois ans de cela à cause de la maladie Ebola.

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com

Tel : +224-654-79-50-63

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here