A LA UNEPolitique

Bruit autour de la nomination intérimaire de Dr Bernard Gomou à la primature: le Gouvernement précise et donne les raisons

Par un décret présidentiel, le Président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, a nommé son ministre du commerce comme l’intérim de Mohamed Béavogui, Chef du Gouvernement et actuellement hors du pays. Cependant, la nomination du patron du département du commerce, de l’industrie et des PME a fait assez de bruits au sein de l’opinion. Invité ce lundi, 18 juillet 2022 chez nos confrères de la radio FIM FM, Ousmane Gaoual Diallo, ministre porte-parole du Gouvernement a apporté toutes les précisions sur ce décret pris par le numéro 1 du CNRD.

« C’est le lieu de préciser que les ministres aussi sont des êtres humains qui prennent des vacances. Quand ça arrive ou lorsqu’ils se déplacent pour des convenances personnelles, lorsque cela survient et qu’il y a un calendrier d’activité important, les postes ne peuvent pas être vacants. C’est vrai que j’ai entendu certains dire que oui mais le secrétaire général du ministère ou le directeur du cabinet quand c’est la primature, peuvent suppléer en cas d’absence des ministres. Ce qui est tout à vrai. Mais ce que les ignorent, lorsqu’on tient un conseil interministériel, les secrétaires généraux ne peuvent pas siéger. Voilà ce qui fait que lorsqu’un ministre est absent sa place est assumé automatiquement par un de ses collègues», a clarifié le porte parole du gouvernement de la transition, avant de poursuivre : « en ce qui me concerne, je vais suppléer en cas d’absence du ministre des transports et puis le ministre de la défense va être suppléé par le ministre de la sécurité, la ministre de la communication remplace la ministre des télécommunications. Et puis il y a un calendrier comme ça qui est fait dans les normes qui permet à deux ministres qui se suppléent de ne pas être absents en même temps pour permettre la continuité de l’action gouvernementale», a-t-il indiqué.

A LIRE =>  Dr Mamadi Onivogui au Colonel Doumbouya: «il doit éviter la violence au risque de sortir par la plus petite porte comme»

Selon Ousmane Gaoual, son remplacement d’un premier ministre ne peut se faire sur proposition du ministre lui-même, c’est-à-dire par le biais d’une note pour désigner son propre suppléant. C’est plutôt une : « prérogative du Président de la République et voilà ce qui explique le cadre du présent décret. Ce qui est tout à fait normal. C’est comme cela ça se fait et il n’y a pas matière à spéculer ou à s’interroger. Je pense que c’est nécessaire que les uns et les autres comprennent », a tranché le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire.

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »