orangeguinee guicopresse UBA

Bella Bah écrit à Alpha Condé : « acceptez de partir pour la Guinée »

Mr le président

Il y a une année que les activistes de la société civile, des acteurs politiques, des Syndicats, se sont réunis au sein du FNDC pour défendre un idéal noble qui est celui de la démocratie. Plusieurs parmi nous, n’ont jamais conjugué avec les partis politiques. Personnellement, j’ai toujours pris position en indiquant que la lutte pour la démocratie, que nous menons est désintéressé, elle s’inscrit pour la continuité de l’Etat Guinéen afin de permettre pour une fois que les projets puissent continuer,  et que les Guinéens puissent connaître la démocratie qui rime avec l’alternance.  L’histoire politique Guinéenne est têtue, et c’est désolant que les acteurs d’hier, soient ceux-là qui parlent de la démocratie de nos jours. Le temps m’a donné raison avec ceux qui le pensaient que le combat du FNDC ne devrait jamais être politisé.

M le Président

L’âge aura raison de chacun de nous, personne n’est éternel, chacun de nous un beau jour, répondra à l’appel divin et sera un lointain souvenir. Sékou TOURE tout puissant  hier, aujourd’hui est sous la terre, Lansana CONTÉ aussi, si ce n’est des moments qu’on se rappelle de lui est aussi sous la terre. Un beau jour, le President Alpha CONDE va mourir, on se rappellera de vos décisions, du courage que vous avez eu quand la Guinée était à un moment décisif de l’histoire. C’est fou que le pouvoir nous fasse croire que nous sommes invulnérables alors que nous sommes que des humains.

Mr le Président

Un jour, vous avez pris cette décision de donner l’ordre à Fabou de me kidnapper, j’ai  été torturé physiquement et psychologiquement, privé de mes libertés pendant des jours, mon seul crime était de s’opposer au troisième mandat.  Mais je souhaiterais jamais, que votre honneur soit souillé, je n’imagine pas que votre cadavre soit l’objet des injures ou votre tombe soit profaner,  parce que vous avez été President de la Guinée,  et la Guinée, c’est ce qui compte pour nous, ça mérite honneur et respect. Malheureusement, en voulant faire le forcing, c’est ce qui risque d’arriver.

Mr le Président

Le chemin de la démocratie est un chemin sans retour, les Guinéens souhaitent l’alternance et vous pouvez le favoriser dans la paix et la sérénité pour sortir grand dans l’honneur et la dignité, il n’est pas encore tard. Ceux qui veulent vous convaincre de rester au pouvoir sont loin d’être vos amis, ce sont des opportunistes qui à la moindre occasion changeront pour maintenir leurs intérêts et vous laisser seul, face à vos responsabilités. Il n’est pas encore tard d’agir, c’est le moment.

 

Bella BAH

President de la jeunesse citoyenne

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »