57 ans après la création de la monnaie guinéenne ,des doyens qui l’ont vu éclore se sont livré à un devoir de mémoire pour enseigner aux nouvelles générations le contexte qui a prévalu à ce que la Guinée souveraine batte monnaie.

Professeur Bonata Dieng est historien émérite il témoigne :

« c’est une grande étape dans la consolidation de l’indépendance politique, les colonisateurs étaient pratiquement partis avec tout y compris le CFA qui se trouvait dans la banque de Guinée c’est dans ce contexte que le francs guinéen a été créé. ….

La monnaie d’abord a eu le grand mérite d’exister ,c’était un choix audacieux, la Guinée s’est illustrée à l’époque par la création de sa propre monnaie. Notre environnement était resté dans la zone CFA……la Guinée a été seule depuis le départ . »

Autre témoin de l’histoire Mr Peredio Diallo professeur à la retraite, l’homme a vécu les divers soubresauts et mutations de la monnaie nationale il s’émeut même de la valeur marchande de celle de nos jours :

« après notre indépendance en 1960,la Guinée a travaillé avec la monnaie française le francs CFA, à partir du 1 er mars 1960 il y a eu un changement de monnaie ,il y a eu évidemment une autre mutation de cette monnaie, le francs guinéen a laissé sa place au syli et le syli s’est une nouvelle fois effacée pour le francs….La monnaie guinéenne ,elle n’assure pas le bien être du guinéen d’une manière générale. Au moment du syli il y avait une certaine parité entre la monnaie guinéenne et le dollar quand vous aviez 2 sylis cinquante cauris vous aviez 1 ou 2 dollars mais actuellement la monnaie guinéenne a perdu son poids. »

Il convient aussi de signaler que ces dernières années plus d’une fois des coupures nouvelles ont été injectées ou de vieilles coupures retirées du circuit commercial dont le cas le plus récent est le retrait des billets de 5000 injectés en 1985 ou 1998.

Ousmane Koumanthio Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here