Alpha Oumar Bah, mentorship à droite du milliardaire nigérian Tony Elumelu après une audience au Palais Sékoutoureyah à Conakry
Alpha Oumar Bah, mentorship à droite du milliardaire nigérian Tony Elumelu après une audience au Palais Sékoutoureyah à Conakry

L’entrepreneuriat jeune est une question épineuse dans une Afrique en proie à un chômage débordant. C’est aussi une des véritables solutions pour résoudre ce fléau qui gangrène la gouvernance du continent.

Alpha Oumar Bah est un entrepreneur hors de commun. Propriétaire de plusieurs entreprises, ce jeune est aussi un mentor de près d’une dizaine d’entrepreneurs lauréats de la Fondation Tony Elumelu. Interrogé par Aminata.com au cours d’un entretien, M. Bah explique ses méthodes pour coacher les jeunes, les différents outils et ses conseils. Lisez.

Aminata.com : Présentez-vous brièvement à nos lecteurs ?

Alpha Oumar Bah : je suis BAH Alpha Oumar, ingénieur génie logiciel, serial entrepreneur, j’ai fondé trois (3) Entreprises. La première c’est GALACTIKA qui est une entreprise évoluant dans le domaine du TIC, Webdesign, Infographie, Formation et Consulting. La seconde est DEEP MEDIAS qui est une entreprise évoluant dans la communication et est en même temps un groupe de presse j’ai lancé le premier média en ligne qui touche le monde éducatif en Guinée et en Afrique www.universiteactu.com ou www.educationactu.com bientôt je vais lancer d’autres enfin la troisième: EBooster qui est un accélérateur d’entreprise qui évolué dans l’accompagnement des entreprises, le Coaching, la Formation, le Team Building et Event Entrepreuneurship.

Je suis aussi un activiste membre et Past Président national 2014 de la Jeune Chambre Internationale de Guinée.

 

Vous avez été le coach d’un des lauréats de la fondation Tony Elumelu, parlez-nous du projet de vos Poulains ?

Je suis mentor au Programme Entrepreuneurship de la Fondation Tony Elumelu depuis 2015, quatre ans maintenant et j’ai coaché huit (8) entrepreneurs dans des domaines d’activités variées. Je peux citer : les TIC, l’Agrobusiness, le BTP et l’Education.

Mon rôle de mentor est d’aider les entrepreneurs à affiner leurs idées, les former à l’esprit entrepreneurial. Notre rôle est aussi un défi d’amener mes entrepreneurs à croire en leur projet, à comprendre le dans toutes sa facette, à rédiger leur business plan et les amener à le réaliser.

 

Comment s’est déroulé le coaching ?

Durant ces quatre ans, je dirai bien. Ça été pour moi une belle expérience. Pour être en contact avec les entrepreneurs nous utilisons plusieurs canaux de communication tel que : la Plateforme de la fondation TEP www.tonyelumelufoundation.org, le Skype, le Messenger, le WhatsApp les Emails, et le téléphone. Avec les entrepreneurs nous nous rencontrons au moins une fois par semaine pour échanger et contrôler l’évolution de leurs projets et les aider dans la résolution des exercices sur la plateforme TEP.

 

 

 

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées au cours de votre mission ?

Il n’y a pas assez de difficultés, les entrepreneurs que nous rencontrons sont assez motivés et engagés. Nous en tant que mentor cela nous aide aussi dans leur encadrement et suivi.

 

 

 

Est-ce que selon vous ce programme de la fondation Tony Elumelu va permettre de transformer les économies de l’Afrique ?

Le programme Entrepreneurship de la fondation Tony Elumelu va avoir un impact favorable dans la transformation de l’économie de l’Afrique.

10 000 jeunes entrepreneurs créeront leur entreprise grâce à la fondation, créeront des richesses, de l’emploi cela peut permettre la transformation de l’économie de l’Afrique. Imaginez les chaines de valeurs de ces 10 000 entreprises. Je ne connais pas exactement les statistiques de personnes souscrivant au programme chaque années mais sachez que grâce au programme TEP il y a une rué de jeunes vers la création de leur propre entreprise en Guinée comme ailleurs.

Aujourd’hui et partout en Afrique le constat est le même, les jeunes ne parlent que de création d’entreprise que de recherche d’emploi. Le programme motive et encourage les jeunes à entreprendre. Je suis convaincu que la vision de millions de jeunes va changer d’ici 2025.

Quel message lancez-vous aux jeunes ?

Ce que je pourrai dire aux jeunes c’est de partager la citation de Ramana Maharshi « Personne ne réussit sans effort. Le contrôle de l’esprit n’est pas acquis en naissant. Ceux qui réussissent doivent leur succès à leur persévérance » Nous devons persévérer dans la quête du bonheur, de la réussite et de notre succès. En plus il faut que les jeunes entrepreneurs saches qu’il y aura toujours des obstacles, il y aura des doutes encore et encore, il y aura des erreurs encore et encore, et lorsque tout semble aller contre vous, souvenez-vous que les avions décollent toujours face au vent mais si vous travaillez fort, il n’y aura aucune limite dans ce que nous faisons.

Le monde crois aujourd’hui en l’Afrique, tous les esprits sont tournés vers notre continent, nous ne devons plus faire les même erreurs que nos ancêtres, créons des entreprises qui révolutionneront l’Afrique. N’acceptons plus de rester à la traine, l’Afrique compte sur nous pour se développer. La réalisation de nos idées peut aussi avoir un impact majeur dans le développement local, national et régional. Je vous invite à penser plus Afrique dans votre projet entrepreneurial. Bill Gates, Steve Jobs avaient tous une vision monde, ils l’ont réalisé, à notre tour de révolutionner le monde.

J’invite les jeunes de Guinée et d’Afrique à s’inscrire dès janvier au programme TEP2019 www.tonyelumelufoundation.org pour avoir l’opportunité d’aide de la Fondation Tony Elumelu. Je ne saurai terminer sans remercier la Fondation Tony Elumelu pour m’avoir décerné un certificat de mentorship. Thanks.

Entretien réalisé par Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39

 

 

PARTAGER