Le président Condé était ce samedi 16 septembre 2017 devant les journalistes à Conakry pour justifier et défendre l’accord de financement conclu il y a quelques jours entre la Guinée et la Chine.

Le numéro 1 guinéen a dit d’entrée qu’il n’a pas hypothéqué d’autant plus qu’il n’a pas accepté le troc.

« Je n’ai jamais accepté le troc parce que la valeur de la mine peut dépasser le montant. Si c’est le cas, on perd. En aucun cas je ne permettrais que les ressources minières de la Guinée soient bazardées. Mais je n’accepterais pas non plus que les ressources restent sous la terre. Il ne sert à rien d’avoir des ressources si celles-ci ne sont pas exploitées pour le développement du pays.
Alors que la Guinée a la moitié des réserves mondiales de bauxite, elle n’occupe que 7% du marché international. Comment pouvez-vous expliquer cela ? » Depuis longtemps, la Guinée aurait dû être le premier producteur de Bauxite dans le monde », a-t-il indiqué.

Et le président Condé de poursuivre : « Au lieu de fantasmer, tout patriote devrait être fier. Parce que pour la première fois, pendant vingt ans, la Guinée aura des fonds consacrés aux infrastructures. Ce n’est pas un accord lié au mandat d’Alpha, c’est un accord de 20 ans. Ce sont des projets qui seront présentés pour être financés ».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here