A LA UNE

Actualité guinéenne : Résumé de la journée du vendredi 23 septembre 2022

Dans la soirée de ce jeudi 22 septembre, les dirigeants des États ouest-africains réunis en sommet extraordinaire à New York en marge de la session annuelle de l’Assemblée Générale des Nations Unies ont décidé de prendre des sanctions progressives contre les autorités de la transition guinéenne. Il s’agit notamment du président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya avec 20 membres du CNRD, les 28 membres du Gouvernement dont le Premier ministre Dr Bernard Goumou et des membres du CNT dont le président Dr Dansa Kourouma. Les sanctions consiste à une interdiction de voyage et un gèle des avoirs des concernés dans les pays étrangers.

Dans la préfecture de Tougué, un séisme d’une faible magnitude a été ressenti par la population ce vendredi dans les environs de 14h30. Ce séisme qui a coïncidé au jour du marché hebdomadaire de Tougué centre a causé une panique totale dans la ville. Selon le témoignage des populations, cet état de fait s’est produit plusieurs fois pendant la semaine en cours. L’inquiétude se lit sur le visage des populations.

A l’aéroport international Ahmed Sékou Touré de Conakry, une perturbation des vols a été enregistrée ce 23 septembre 2022. Selon des informations relayées dans la presse, cette perturbation est due à une grève des contrôleurs aériens de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) lancée ce vendredi 23 septembre 2022. Donc plusieurs vols qui survolent l’espace aérien des pays membres de l’ASECNA ont été annulés.

A LIRE =>  Mandiana: un véhicule militaire en patrouille termine sa course dans un fleuve et fait un mort 

Dans un communiqué rendu public ce vendredi, la Haute Autorité de Communication (HAC), a annoncé la suspension d’une émission radiophonique et ses animateurs pour un mois. Il s’agit de l’émission Africa 2015 de la radio Nostalgie Guinée. La HAC a estimé que Mamadou Mathé Bah animateur principal et ses co-animateurs, Kalil Camara et Minkaïlou Barry n’ont pas fait preuve de professionnalisme dans un numéro où l’invité était Sékou Koundouno, Responsable de la stratégie et de planification du FNDC dissous par les autorités de la Transition, qui aurait tenu des propos incitant à la révolte populaire et a proféré des injures publiques.

Cheick Alioune

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »