Libre Opinion 2Sports

Le retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations à la Guinée

Jusqu’à quel point? Jusqu’à quel point nous allons continuer à nous ridiculiser?
Je viens de lire que la Guinée proteste conte la décision de la CAF (Confédération Africaine de Football) et qu’elle va présenter un bon dossier.
Je crois rêver. Il faut d’abord préciser que personne n’a le monopole du patriotisme en Guinée. Personnellement, le retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations à notre pays, n’est pas une réjouissance mais plutôt une tristesse.
Je sais ce que cela peut apporter à l’économie d’un pays sans parler de la visibilité du pays. Oui la tristesse, connaissant le potentiel économique de notre pays et la triste réalité après 64 ans d’Indépendance.
A deux ans d’une telle compétition, tout pays qui se respecte, aurait montré des infrastructures finies et d’autres en cours de finition. Ensuite, les experts évaluent les chances de respecter le rendez-vous final.
A l’attribution de la CAN à la Guinée, certains demandèrent une co-organisation compte tenu de nos infrastructures mais le Ministre de l’époque déclara que la Guinée peut l’organiser toute seule.
A deux ans de la date prévue, nos responsables continuent de dire que nous pouvons le faire alors que rien n’a poussé du sol. Pire, nous n’avons aucun stade homologué pour abriter une compétition internationale.
Donnez vous un défi par exemple, faites des travaux pour qu’un stade soit homologué dans un bref délai.
Je suis revenu de Dakar il y a une semaine, les Sénégalais vous parlent des réalisations du Président Wade alors qu’en Guinée, personne ne vous montre celles d’Alpha Condé mais ces supporters continuent de crier qu’il est un bâtisseur. Rire.
Un ami Sénégalais se demandait si ce n’était pas une blague, la collision d’un avion et d’une moto, il ne pouvait pas se l’imaginer. Je lui ai dit que ce n’est pas une blague, c’est bien arrivé en Guinée.
Le Président de la CAF dit que malgré son attachement à notre pays, à cause de nos liens avec son pays, l’Afrique du Sud, qu’il n’a d’autre choix que nous retirer l’organisation de la CAN.
Au lieu de faire profil bas et de nous atteler au travail, nos responsables trouvent que ce sont des intérêts financiers qui motivent cette décision. Jusqu’à quel point nous allons continuer à nous ridiculiser?
La CAF a pris ses responsabilités, c’est terminé. Si vous voulez envoyer un dossier avec des textes en rouge, jaune vert ou avec de belles cartes postales, faites le mais rien n’y changera.
Ce ne sont pas les intérêts financiers qui vous ont empêché de présenter des infrastructures, plutôt la mauvaise gouvernance qu’il faut indexer. Plus un pays est corrompu, plus le pays manque de tout.

A LIRE =>  Peut-on définir l’infidélité à l’ère du numérique?

C’est la corrélation entre la corruption et la misère.

Paul Théa

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »