Marie Madeleine Dioubaté, ancienne candidate à la présidentielle
Marie Madeleine Dioubaté, ancienne candidate à la présidentielle

Accord politique : « c’est un accord partiel qui favorise le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG », selon Marie Madeleine Dioubaté

Le dernier accord signé entre la mouvance et l’opposition républicaine le 08 août 2018 concernant le contentieux électoral continu a suscité des débats dans la cité. La présidente du parti Rassemblement pour la Paix et Développement (RPD)  a réagi face à ce compromis accord à partir de l’étranger dans certains médias locaux.

Selon Marie Madeleine Dioubaté, c’est un accord partial qui favorise le RPG Arc-en-Ciel et l’UFDG. « Il faut absolument qu’on respecte les lois de la République dans notre pays », a-t-elle souhaité.

« Si on avait un organe électoral efficace qui ne travaille pour donner la victoire au parti au pouvoir, si on avait un fichier électoral assaini, notre pays ne connaîtrait pas de fraudes électorales, de confrontations violentes entre les acteurs politiques. Au lieu d’appliquer les règles démocratiques, le gouvernement fait des arrangements politiques infondés et bafoue le processus électoral », a déploré la présidente du RPD.

Concernant le financement du gouvernement pour organiser les élections qui aboutissent à des accords fallacieux. Pour Marie Madeleine Dioubaté, c’est du temps et de l’argent perdu. Il ne s’agit pas de faire des élections pour faire croire que nous sommes dans un pays démocratique qui respecte ses engagements et dans le même temps ouvrir une poudrière . « Le pays a besoin pour se développer, d’administrateurs compétents et honnêtes qui ont un lien étroit avec les populations, et non de chefs de tribu avide de pouvoir ».

Elle a poursuivi son intervention en rappelant que l’état et les partis politiques doivent respecter les populations et travailler dans la transparence ce qui éviterait le blocage du pays pendant des mois pour éteindre le feu qu’ils ont allumé. « Pendant le temps qu’ils passent à négocier le pays est paralysé et les investisseurs fuient notre pays, les conditions de stabilité du pays n’étant pas réuni.. Cet état quasi chronique d’instabilité du pays grève le développement du pays et contribue à appauvrir la population, car trop d’instabilité signifie peu ou pas de travail dans un pays comme la Guinée ».

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »