La Direction préfectorale de l'éducation de Siguiri
La Direction préfectorale de l'éducation de Siguiri

Au lendemain des élections locales du 4 février, aucune école publique ou privée n’a ouvert ses portes et fenêtre dans la commune urbaine de Siguiri. Une situation qui n’a pas plu aux parents d’élèves.

Mamady Doudou camara, le Directeur préfectoral de l’éducation de Siguiri s’explique sur les causes: “vous savez, la plupart des élections qu’elles soient présidentielles ou communales, ce sont les enseignants qui couvrent de plus. Je voudrais dire là-bas que la majeure partie de mes enseignants étaient dans les bureaux de vote, certains étaient deployés dans les localités éloignées. D’autres sont revenus ce matin, d’autres aussi hier mais fatigués. Raison pour la quelle on a demandé aujourd’hui à ce que les cours attendent demain. Sinon il n’ya pas autres causes”, a expliqué à la presse le DPE de Siguiri.

Tout dernièrement, les cours ont été encore arrêtés par le même DPE, le jeudi dernier, 01/février/2018 , lors du meeting géant du parti au pouvoir le RPG arc-en-ciel, une situation qui avait aussi énervé les parents d’élèves et les encadreurs d’écoles.

Encore lors de l’arrivée du Ministre de l’éducation pré-universitaire Ibrahima Kalil konaté k2, les cours ont été perturbés pendant deux jours, pendant la fête d’indépendance encore plus de 3 jours pas eu de cours dans les classes.

“Alors les autorités préfectorales de l’éducation devaient éradiquer ce sysèeme dans l’éducation sinon cela n’est sans conséquence dans l’avenir des enfants “, dit un doyen surveillant d’une école de la place.

Mamadou Hawa Keita depuis Siguiri pour aminata.com