Economie : le gouvernement mise sur les opérateurs économiques et les banquiers pour mobiliser 1 600 milliards de francs

Top de nos lecteurs

Sidya Touré envoie une pique au président Alpha Condé

La crise sanitaire que traverse le monde met à nu les insuffisances infrastructurelles des pays africains. C'est le cas de la Guinée où les...

Covid-19 et communication de crise : Que retenir de la stratégie du gouvernement face à cet épisode pandémique sans précédent ?

Par Laurence LE PODER, Professeure Associée en Economie et Gestion de Crise, KEDGE Beaucoup de choses ont été dites sur la crise sanitaire actuelle. Les...

Mort de Pape Diouf : un témoignage émouvant de Titi Camara

La mort du premier africain ayant dirigé un grand club européen qui est l’Olympique de Marseille suscite des réactions des acteurs sportifs à travers...

Boffa: découverte du corps sans vie d’un élève en classe de terminale 

Une source locale nous informe que le corps sans vie d'un jeune élève en classe de terminale au lycée Koumandian de Wanidara a été...
Alpha Oumar Diallohttps://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Le gouvernement guinéen à travers les ministres de l’économie et de finances et celui du budget a rencontré des opérateurs économiques et des banquiers dans le cadre de la réalisation de certaines infrastructures courant de l’année en cours mercredi 20 mars 2019. C’est le cas des infrastructures routières où les deux ministres ont souhaité l’implication de ces opérateurs économiques et des banquiers de la place.

C’est un projet qui vise pour la réalisation des infrastructures routières. Pour sa réalisation, le gouvernement invite les opérateurs économiques et les banquiers de contribuer pour la mobilisation d’un fond 1.600 milliards GNF.

Selon le ministre de l’Economie et des Finances, c’est un projet qui permettra au secteur privé guinéen de se transformer en locomotive de développement de ce pays. C’est à travers de ce genre de projet que le secteur privé peut montrer à l’opinion nationale et internationale qu’il y a des capacités réelles en matière financière et des capacités réelles à exécuter des travaux d’infrastructures.

A LIRE =>  Violences répétitives en Guinée : Un collectif de jeunes propose des pistes de solutions !!!

« Les fonds qui seront mobilisés ne sont pas destinés au Trésor public, mais pour financer des travaux qui seront exécutés par des entreprises nationales. Notre ambition, une fois que les ressources seront mobilisées, c’est de les utiliser dans le financement des infrastructures routières », a indiqué Mamadi Camara.

A LIRE =>  Coronavirus : un deuxième cas confirmé en Guinée

Poursuivant, il précisé qu’ « il ne s’agit pas d’une opération de trésorerie pour renflouer les caisses du Trésor public. Non. Il s’agit de mobiliser des ressources afin de les utiliser pour financer des travaux d’infrastructures routières dont notre pays a tant besoin. Ces travaux seront exécutés par des entreprises guinéennes. Donc vous allez nous permettre de mobiliser de l’argent et avec cet argent vous allez également exécuter les travaux d’infrastructures », a-t-il ajouté

A cette occasion, le président de l’Association professionnelle de Banques (APB), Guy Laurent FONDJO Guy Laurent prenant la parole a estimé qu’avec le concours de tous, la mobilisation peut dépasser les 1.600 milliards : « vous pouvez vous rassurer messieurs les ministres, que nous allons mettre tout en œuvre pour que, comme par le passé, nous puissions lever ces fonds, parce que nous sommes convaincus, rassurés qu’au niveau local, il y a de la matière », a-t-il déclaré.

Ensuite, il a rassuré qu’il y a des entrepreneurs de qualité, des patriotes en Guinée. « Nous allons pouvoir, au niveau local, avec les actions conjuguées des uns et des autres lever ces fonds et dans les meilleurs délais », a-t-il ajouté avant de dire : « Je pense que nous allons tout faire pour ne pas seulement lever les 1.600 milliards, mais aller au-delà.».

A LIRE =>  Les commerçants dénoncent des taxes très lourdes

Cette rencontre s’est tenue en présence du ministre des travaux publics et le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Sidya Touré envoie une pique au président Alpha Condé

La crise sanitaire que traverse le monde met à nu les insuffisances infrastructurelles des pays africains. C'est le cas de la Guinée où les...

Covid-19 et communication de crise : Que retenir de la stratégie du gouvernement face à cet épisode pandémique sans précédent ?

Par Laurence LE PODER, Professeure Associée en Economie et Gestion de Crise, KEDGE Beaucoup de choses ont été dites sur la crise sanitaire actuelle. Les...

Mort de Pape Diouf : un témoignage émouvant de Titi Camara

La mort du premier africain ayant dirigé un grand club européen qui est l’Olympique de Marseille suscite des réactions des acteurs sportifs à travers...

Boffa: découverte du corps sans vie d’un élève en classe de terminale 

Une source locale nous informe que le corps sans vie d'un jeune élève en classe de terminale au lycée Koumandian de Wanidara a été...

“22 contacts de l’ homme infecté  au coronavirus identifiés et prêts à être  sous observation si…”

Labé  a connu son premier  cas de contamination  au coronavirus.Un concitoyen  venu de la peninsule ibérique  et qui a échappé  au service de contrôle ...
0 Shares
x