Des cadres de l’Observatoire Citoyen de la Gouvernance et de la Redevabilité (OCGR)
Des cadres de l’Observatoire Citoyen de la Gouvernance et de la Redevabilité (OCGR)

Mardi 10 Décembre 2019, le FNDC a organisé sa 6ème marche contre toute modification de la constitution. Cette marche est la première après la libération de leurs membres. L’OCGR fidèle à sa mission, a déployé comme d’habitude des observateurs sur le terrain pour observer et documenter toutes formes de violences et s’assurer du respect des droits humains.

Cette marche autorisée, est partie du rondpoint de la tannerie, en passant par Gbéssia Kondebounyi, Hamdalaye, belle vue jusqu’à l’esplanade du stade du 28 septembre.

Elle a mobilisé des centaines de milliers de personnes et s’est déroulée de façon pacifique.

Selon le constat de l’OCGR comme il a signalé dans son rapport, malgré le caractère pacifique de la manifestation, les observateurs ont relevé quelques constats alarmants, notamment :

Ø  La forte présence des mineurs dans la manifestation ;

Ø  La consommation des stupéfiants par des manifestants ;

Ø  L’insécurité dans la conduite des motos pendant la manifestation avec un risque d’accident trop élevé ;

Ø  Des slogans hostiles comme : alpha zéro, Alpha assassin…

L’analyse de ces constats révèle, entre autres :

Ø  Le manque de suivi parental de certains enfants abandonnés à eux même ;

Ø   La violation des droits de l’enfant ; les enfants doivent être protégés et mis à l’écart de ces manifestations ;

Ø  L’utilisation abusive des motos ;

Pour clôturer ce rapport, L’OCGR a salué le caractère pacifique de cette marche et lance un cri de cœur aux parents et aux organisateurs de mettre les enfants hors de ces différentes marches ;

Il demande l’implication des agents de sécurités du FNDC pour l’interdiction stricte de la consommation des stupéfiants lors des marches et la réglementation de l’usage des motos.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34