orange guinee guicopres uba guinee votre

2017: près de quatre mille accidents de la circulation enregistrés

Selon le Contrôleur Général de Police et Directeur national de la Sécurité routière, Hamidou Babacar Sarr, au total trois mille sept cent trente un (3 731) cas d’accidents de circulation ont été enregistrés durant l’année 2017, dont des cas mortels : « du mois de janvier à décembre 2017, la Direction nationale de la sécurité routière a enregistré 3 731 cas d’accidents de la circulation.

Comparativement à l’année dernière, où en enregistré 4 069 cas. Il y’a eu une diminution d’au moins 500 cas d’accidents. Des accidents qui ont causé la mort de 252 personnes contre 248 pour l’année dernière ; 821 personnes ont été grièvement blessées ; 980 matériels et véhicules ont eu de dégâts matériels importants et 3 130 motos ont été endommagées».

Le Directeur national de sécurité routière a expliqué les causes de ces accidents pendant cette période : « les causes sont dues à l’inobservation des règles de la conduite, à l’excès de vitesse, à la marche arrière, aux doubles files, au dépassement défectueux, au non port de casques, au non port de ceinture de sécurité ».

Pour lui, c’est la capitale Conakry qui a été la zone la plus touchée durant l’année 2017 avec 1 256 cas suivi de la Préfecture de Kankan avec 610, Kindia 536 cas, Boké 390, Mamou 125, Faranah 388 N’Zérékoré 293 et Labé 133, des statistiques cité par le Contrôleur général de la police et directeur national de la sécurité routière Hamidou Babacar Sarr.

A l’approche des fêtes de fin d’années des mesures d’urgences avaient été prises par la police routière pour minimiser les accidents. Malgré tout, des cas d’accidents ont été enregistrés dont deux mortels. « Les fêtes de fin d’années ont trouvé que la police routière était dans un plan d’urgence. On a fait que renforcer le dispositif sécuritaire, de 900 agents à 1 200 pour pouvoir occuper tous les coins et recoins de Conakry », a-t-il rappelé.

Pour terminer, le Directeur national de la police routière Hamidou Boubacar Sarr a prodigué des conseils aux usagers en vue de minimiser les accidents de la circulation. « Dans la conduite, il faut être courtois, il faut savoir accepter. Il faut être tolérant. Quand c’est principes là échappent à un conducteur ; il va se retrouvé soit dans un hôpital ou dans un cimetière. Il faudrait que les parents cessent de payer des motos pour les enfants ; qu’ils cessent de donner des véhicules aux enfants qui n’ont pas l’âge de conduire. Donc, j’invite à tout un chacun d’appliquer le code de la route ».

Si ces conseils tombent dans de bonnes oreilles, de nombreux accidents pourraient être évités dans la circulation.

Oumar M’Böh pour Aminata.com

+224 622 624 545/666 369 744

mbooumar@gmail.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »