Rate this post

Du 7 au 23 février 2014, auront lieu les Jeux olympiques d’hiver de 2014, les XXIIèmes du genre, dans la ville balnéaire russe de Sotchi, sur la côte de la Mer noire. Des jeux qui, au regard des préparatifs et des appréciations qui les caractérisent, se voudront grandioses.

Après les XXIIèmes Jeux Olympiques d’été tenus en 1980 à Moscou, c’est donc la seconde fois que le sol russe abrite pareil événement d’envergure.

Près de trois mille sportifs de 100 pays prendront part aux différentes compétitions. Les jeux de Sotchi se dérouleront au parc olympique de Sotchi et à Krasnaïa Poliana (qui signifie en russe la clairière rouge), une station de ski située à 60 km de Sotchi.

On a construit 15 grands lieux de sports y compris le stade olympique d’une capacité de 40 mille spectateurs, deux  palais de glace et trois arènes de sports d’hiver pour 45 mille spectateurs. Des secteurs ont été également érigés pour les compétitions de ski et de biathlon ; des centre de ski alpin pour 20 mille spectateurs, la zone du tremplin pour 8 mille spectateurs et le centre du sport de traîneau pour 5 mille spectateurs. Les deux villages olympiques retenus ont une capacité de 3 500 places. Toutes les infrastructures de sports sont réalisées pour pouvoir abriter de grandes compétitions internationales et nationales.

 

 

On projette la visite de près de 1,5 millions des touristes pendant les jeux olympiques de Sotchi. Les visiteurs et les participants sont gratifiés d’hôtels de 50 mille lits. Près de 3 mille lits dans la catégorie des hôtels à « cinq étoiles »,  10 mille lits pour les « quatre étoiles ». Il est également prévu le standard « trois étoiles ».

À Sotchi, est mise en service l’une des meilleures aérogares d’Europe dont se servent déjà, les citoyens de la Fédération de Russie et étrangers pour effectuer des voyages vers le Sud de la Russie pour des affaires ou pour des vacances.

Dans le port maritime de Sotchi, il est installé un terminal de 1,5 km de bord, qui pourra accueillir des navires de capacité jusqu’à 3 mille personnes.

Plus 25 mille travailleurs de Comité d’organisation “Sochi – 2014” et des volontaires serviront les Jeux.  Pour les mesures de sécurité, plus de 100 mille agents des services spéciaux russes et des militaires sont mobilisés.

 

Le Responsable du Comité International olympique, Tomas Bah, au cours d’une récente visite de quatre jours sur la côte de la Mer Noire, a déclaré, que la Russie est prête, avec chaleur, à accueillir tous les participants aux Jeux. « Sotchi deviendra une belle arène, où les sportifs pourront montrer les meilleurs résultats », a dit M. Bah, dans sa déclaration officielle.  Il a souligné aussi : « Sotchi, la capitale des XXIIèmes Jeux Olympiques d’hiver, a beaucoup fait. Les obligations d’il y a six ans, sont entièrement accomplies ». M. Bah a, d’autre part, fait remarquer que « Tous les athlètes seront accueillis à Sotchi avec une hospitalité identique. Les jeux seront ouverts pour tous, ils doivent se passer sans discrimination. C’est un des principes du mouvement olympique qui, je suis sûr, sera entretenu à Sotchi ». Au cours de l’audience que le Président de la Russie Vladimir Poutine lui a accordée, Tomas Bah a avoué, qu’il attend « une olympiade unique et magnifique à Sotchi ».

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Mun, a invité tous les pays à conclure un armistice global pendant les Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi. L’armistice doit être annoncé une semaine avant le début des compétitions et s’achever une semaine après la fin des jeux. Tel que suggéré par la résolution initiée par la Russie et la Grèce.

 

Il faut remarquer que les tentatives entreprises pour “noircir” la prochaine olympiade blanche et donc, empêcher sa tenue à Sotchi, n’ont pas prospéré. Surtout, dès l’annonce de la décision d’acceptation du Comité International Olympique de la tenue de ces jeux à Sotchi.

Dès le début, les rumeurs sur l’incapacité de cette ville russe à organiser des compétitions de la telle échelle avaient commencé à être répandues. Maintenant que le rêve est devenu la réalité, c’est-à-dire que Sotchi est déjà prêt à tenir l’olympiade, les ennemis ont choisi un autre argument de propagande anti-russe : les violations des droits des minorités sexuelles en Russie. Argument qui se fonde sur la loi sur l’interdiction de l’homosexualité. Le Président Vladimir Poutine a assuré qu’aucune violation n’a cours en Russie. Il a qualifié de « notoirement fausses », les accusations sur les violations des droits humains, quelle qu’en soit la forme, en Russie. Selon lui, toutes ces entreprises ne sont que des tentatives pour jeter du discrédit sur les olympiades de Sotchi. Il a regretté que la tête de la campagne de discrédit soit occupée par les USA.

En jetant un regard sur le rétroviseur de l’histoire olympique, où a-t-on déjà vu des villages olympiques avec des “blancs” et “noirs”, séparément ? D’autre part, pourquoi, en Occident (ni les USA, ni l’Angleterre, ni la France) personne n’avait objecté pour s’opposer à la tenue en 1936, des Jeux Olympiques en Allemagne hitlérienne où étaient professée la propagande fasciste des idées “de la supériorité raciale”. On se souvient encore du boycott par l’occident des jeux olympiques de Moscou en 1980 en raison, argumentait-on à l’époque, des événements en Afghanistan. Mais, plusieurs sportifs de l’Angleterre, de la France et d’autres pays d’Europe, contrairement à la volonté de leurs gouvernements, avaient tout de même, pris part à la plus grande fête du sport mondial.

 

 

Présentée en janvier 2013, la torche olympique symbolise l’oiseau de feu né du folklore russe. Son designer, Vladimir Pirojkov, l’a conçue pour qu’elle puisse brûler malgré les contraintes climatiques russes. D’une hauteur de 95 centimètres de haut et pesant 1,8 kg, la torche a déjà fait un séjour dans l’espace du 7 au 11 novembre, dans l’ISS. Elle a parcouru 5 000 km à bord du brise-glace nucléaire 50 Let Pobedy pour faire l’aller-retour entre Mourmansk et le pôle Nord. Elle est descendue dans les profondeurs du lac Baïkal en Sibérie et doit monter, début février, au sommet du mont Elbrouz, dans le Caucase. Elle aura effectué en tout et pour tout un périple d’environ 65 000 km, un record.

L’ouverture des XXIIèmes jeux olympiques d’hiver aura lieu à Sotchi le 7 février 2014.

 

Ibrahima Sylla

Analyste

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here