A LA UNEPolitique

Violences post-électorales en Guinée: le coordinateur du FNDC Pita tué, 3 jeunes tombent sous les balles à Telimélé

La tension est toujours vive à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays. Des cas de morts ont été enregistrés ce jeudi 22 octobre 2020 dans la capitale guinéenne, à Telimélé et Pita.

Selon des citoyens de la localité, au moins trois jeunes sont tombés sous les balles dans des affrontements entre pro Cellou Dalein Diallo et forces de l’ordre dans la commune de Ratoma sur l’axe Le Prince. Dans la préfecture de Telimélé, Hamidou Bah natif de la localité nous a fait savoir que trois manifestants ont été tués par des militaires ce jeudi.

À Pita, c’est Daouda Kanté coordinateur préfectoral du front national pour la défense de la constitution (FNDC) et entraîneur préfectoral de Karaté qui a été tué par balles. Ses proches indexent des bérets rouges présents dans la préfecture.

La maison de Thierno Aliou Diallo député uninominal de Labé issu des élections législatives du 22 mars dernier a subi la colère des manifestants. Celle de Samba Camara coordinateur du mouvement Djokein Alpha a également été incendiée.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

A LIRE =>  Guinée /Urgent : la charte de la transition dévoilée
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks