Rate this post

Après deux jours de violences, la tension ne retombe dans la ville minière de Boké. Des habitants majoritaires composés des jeunes occupent en ce moment même [12h16] la place des martyrs du centre-ville.

Selon notre reporter, ils réclament la libération sans condition de leurs collègues interpellés lors de soubresauts qui ont secoué la cité. A quelques mètres des lieux de mobilisation, une dizaine des policiers sont réunis pour dit-on quadriller la manifestation. Pour le moment aucun accrochage n’est encore signalé.

Abdoul Malick Diallo envoyé spécial d’Aminata.com à Boké

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here