A LA UNEEducationPolitique

TRANSITION EN GUINEE, 100 BONNES ACTIONS EN 100 JOURS (Par Cheick Alioune)

Arrivé au pouvoir par un coup de force, le 05 septembre dernier, le CNRD a pu, en seulement 100 jours, conquérir les cœurs des guinéens, faire renaitre l’espoir, apaiser les tensions, rétablir la sérénité et enclencher un processus de refondation de l’Etat.
Pour avoir suivi de près l’évolution de la situation, il est de notre devoir d’immortaliser toutes les bonnes œuvres et contribuer à édifier l’opinion publique sur les multiples efforts fournis. Pour ce faire, je vous propose ici, une liste de cent (100) actions positives posées par le CNRD pendant ses cent (100) premiers jours au pouvoir.
1- La Préservation des vies des populations civiles dans le processus de prise du pouvoir ;
2- La Préservation de l’intégrité physique du président Alpha Condé et des membres de son gouvernement ;
3- La concertation rapide avec l’ensemble des chefs militaires ;
4- Le Remplacement immédiat de tous les ministres par les secrétaires généraux, afin d’évacuer les affaires courantes ;
5- La Récupération officielle des véhicules de service des anciens ministres et présidents d’institutions ;
6- La Libération de plus de 70 prisonniers politiques ;
7- L’interdiction formelle de tout mouvement de soutien au CNRD ;
8- Le gel des comptes bancaires de certaines structures de l’Etat et ceux des dignitaires du régime déchu, en attendant d’y voir plus clair ;
9- Le maintien du président Alpha Condé en Guinée, malgré la volonté de la communauté internationale de le faire sortir du pays ;
10- La réouverture de toutes les frontières, même celles qui étaient fermées pendant longtemps, par le régime Alpha Condé ;
11- La restitution des passeports des opposants, confisqués par le régime Alpha Condé ;
12- L’autorisation de voyage de tous les opposants ;
13- La réouverture des sièges des partis politiques, longtemps fermés par le régime Alpha Condé ;
14- La consultation de l’ensemble des forces vives de la nation sur leurs préoccupations et leur vision de la transition ;
15- La visite du chef de l’Etat aux malades alités dans les hôpitaux de DONKA et IGNACE-DEEN ;
16- La réhabilitation rapide de certaines institutions telles que, la HAC et la cour suprême ;
17- La levée du couvre-feu, qui avait complètement freiné l’économie nationale et anéanti le secteur culturel ;
18- Lutter efficacement contre les arnaques des FDS, à travers la mise à la disposition des citoyens d’un numéro vert et la radiation des agents pris en flagrant délit ;
19- La facilitation du retour des exilés (Activistes, politiques, commerçants, journalistes…)
20- Le recueillement du président du CNRD sur les tombes des anciens chefs d’Etat (Général Lansana Conté et Ahmed Sékou Touré) ;
21- Le recueillement du président du CNRD sur les tombes des victimes des exactions, commises sous le régime Alpha Condé, au cimetière de Bambéto ;
22- Le recueillement du président du CNRD au stade du 28 septembre, à la mémoire des victimes du massacre de 28 septembre 2009 ;
23- La construction d’une stèle sur les tombes de feu Général Kaman Diaby et compagnie ;
24- La visite rendue par le président de la transition à Hadja André Touré, épouse de l’ancien président, feu Ahmed Sékou Touré ;
25- La baisse du prix des produits pétroliers, pour améliorer le pouvoir d’achat des Guinéens ;
26- La suspension du prélèvement de 5% sur le salaire des fonctionnaires, imposé quelques semaines avant, par le régime Alpha Condé ;
27- L’élaboration et la publication d’une charte de la transition, acceptée de tous ;
28- L’interdiction formelle faite à tous les membres des organes de la transition d’être candidats aux prochaines élections ;
29- L’Interdiction formelle faite à l’ensemble des membres du gouvernement et des institutions républicaines dissoutes, le 05 septembre d’être membre du CNT ;
30- La prestation de serment du président de la transition, devant la cour suprême ;
31- La réalisation de plusieurs actions d’assainissement des villes par les forces de défense et de sécurité ;
32- Le fait de donner les noms de la 12ème et 13ème promotion de l’EMIA au feu Général Lansana Conté et feu Général Kèlèfa Diallo ;
33- Le fait de gracier plus de 300 prisonniers sur l’ensemble du territoire national ;
34- Le fait d’exiger le dépôt des rapports d’évaluation de leurs services à l’ensembles des secrétaires généraux, des chefs de divisions des affaires financières et des responsables des ressources humaines des différents départements ministériels ;
35- La mise en place d’un gouvernement équilibré et consensuel ;
36- L’humilité dont a fait preuve le Président, Colonel Mamadi Doumbouya à la mosquée de Bolobinet ;
37- Le dégel partiel des comptes bancaires pour faciliter la réouverture des classes, le paiement des salaires des fonctionnaire et pour permettre aux anciens dignitaires de faire face au quotidien de leurs familles ;
38- L’envoie par le président de la transition d’une délégation à Djoma Médias, après que ce dernier ait subit une attaque nocturne de la part des agents des forces de défense et de sécurité ;
39- La récupération des bâtiments publics, occupés par les anciens dignitaires ;
40- Le fait d’accueillir convenablement, plusieurs chefs d’Etats Africains et plusieurs délégations des partenaires internationaux de la Guinée ;
41- L’opération d’un vaste remaniement dans les rangs des forces de défense et de sécurité qui à permis de se débarrasser des officiers qui incarnaient la répression sous le régime Alpha Condé ;
42- La mise à la retraite de plus de 40 Généraux, avec des mesures d’accompagnement ;
43- La mise à la retraite de plus de 120 membres du personnel Douanier ;
44- La mise à la retraite d’environ 1000 militaires ;
45- La mise à la retraite de 120 officiers du personnel de la Douane nationale ;
46- La mise à la retraite de plus de 530 fonctionnaires de la police nationale ;
47- La mise à la retraite de 427 agents conservateurs de la nature ;
48- La mise à la retraite de 6300 fonctionnaires de l’administration publique ;
49- Le choix d’une démarche pacifique, face à la communauté internationale ;
50- La visite du Chef de l’Etat, Colonel Mamadi Doumbouya, dans plusieurs départements ministériels, pour s’enquérir des réalités et encourager les ministres et les cadres ;
51- L’envoi d’une délégation du CNRD dans plusieurs mosquées de Conakry, la nuit du Maouloud ;
52- La présence solennelle du premier ministre Mohamed Béavogui à la cérémonie de commémoration de l’an 50 de l’exécution de 70 cadres Guinéens ;
53- La nomination pour la première fois dans l’histoire d’une femme Gouverneure de la ville de Conakry ;
54- La tenue par le chef de l’Etat et l’ensemble des membres du CNRD et du gouvernement, de plusieurs discours de paix et de cohésion sociale ;
55- La fermeté observée face à toutes les attitudes de nature à troubler l’ordre publique et porter atteinte à la quiétude sociale ;
56- Le remplacement de tous les barrages routiers sur l’ensemble du territoire national, par des patrouilles mobiles, excepté ceux des frontières ;
57- L’interdiction formelle faite aux citoyens de payer de l’argent aux agents des forces de défense et de sécurité ;
58- L’installation sans délai des ministres et cadres nommés ;
59- L’exigence faite à toutes les personnes bénéficiant d’un décret présidentiel de prêter serment, la main sur le coran ou la bible, en fonction de leurs croyances ;
60- L’organisation de plusieurs points de presse pour informer l’opinion de l’évolution de la situation ;
61- L’implication directe du CNRD et du gouvernement dans la résolution des crises qui minaient plusieurs entités publiques et privées, notamment la RTG, l’aéroport internationale de Conakry et la société Albayrak ;
62- L’arrestation et l’inculpation de 10 Agents des forces de défense et de sécurité, dont des éléments très proches du Chef de l’Etat, pour des cas de vol ;
63- Le déguerpissement à l’amiable des emprises de certaines routes et des abords du palais présidentiel, Mohamed V ;
64- Redorer l’image de la capitale Conakry, à travers des couches de peinture le long des trottoirs ;
65- Le lancement d’un mois de campagne de sensibilisation des chauffeurs en rase campagne, sur les infractions de la route avant d’entamer une procédure de verbalisation avec des reçus de contravention sécurisés et des paiements électroniques ;
66- La visite du Chef de l’Etat dans les universités publiques, Gamal Abdel Nasser et Général Lansana Conté de Sonfonia, pour s’enquérir des réalités et sensibiliser les étudiants ;
67- Le recensement des fonctionnaires radiés, vivant à l’étranger ou travaillant dans le privé, mais qui continuent de percevoir leurs salaires à la fonction publique ;
68- L’implication du génie militaire dans la réhabilitation de certaines voiries urbaines ;
69- L’accélération des chantiers routiers, notamment la nationale Coyah-Kindia-Mamou-Dabola, le carrefour de Kagbélen, le tronçon Donaka-Belle vue…
70- Le recensement de tout le patrimoine bâti et non bâti de l’Etat depuis 1958 ;
71- La réglementation de la circulation des gros porteurs ;
72- L’organisation de plusieurs rencontres de prise de contact entre les ministres et les différents services de leurs départements respectifs ;
73- La suspension du Directeur communal de l’éducation de Matoto, pour avoir contribué, en complicité avec des directeurs d’écoles publiques, à soutirer de l’argent aux parents d’élèves ;
74- L’organisation d’une rencontre solennelle entre le Chef de l’Etat, Colonel Mamadi Doumbouya et les 180 étudiants boursiers Guinéens, devant se rendre au Maroc et leur offrir des tablettes ;
75- Deux interviews distinctes accordées par le Chef de l’Etat, Colonel Mamadi Doumbouya à la presse nationale et internationale ;
76- L’interdiction formelle de vendre tout immeuble, non immatriculés au livre foncier de la conservation foncière, dans le but de réduire les litiges liés au foncier ;
77- L’arrêt momentané des activités de la société ‘’Afrique Pesage’’ pour non-respect des clauses contractuelles ;
78- L’amélioration des méthodes de maintien d’ordre, qui s’est matérialisé par l’absence de violences policières, lors des manifestations des populations de Kamsar, Kolabounyi et Djeké…;
79- Le lancement d’une campagne de recensement des panneaux publicitaires, afin d’harmoniser leur disposition dans la ville de Conakry ;
80- Le lancement d’un recensement des fonctionnaires par les officiers militaires assermentés, pour éviter les magouilles habituelles ;
81- L’implication effective du chef de l’Etat, Colonel Mamadi Doumbouya et du Gouvernement, dans l’évacuation sanitaire de M’ma Sylla, victime de viol ;
82- L’organisation d’une retraite gouvernementale à moindre coût, dans une garnison militaire de Kindia ;
83- L’organisation d’une retraite à moindre coût, des secrétaires généraux dans une garnison militaire de Kindia ;
84- L’organisation d’une retraite à moindre coût, des secrétaires généraux dans une garnison militaire de Kindia ;
85- La participation du gouvernement à plusieurs rendez-vous internationaux dont, la COP 21 à Glasgow, le sommet Sino-Africain à Dakar… ;
86- L’annonce de la mise à la retraite de plus de 12000 fonctionnaires et d’un concours de recrutement à la fonction publique, dans un bref délai ;
87- La nomination d’un porte-parole du gouvernement qui assure une communication régulière et explicite de toutes les actions gouvernementales ;
88- La saisie au port autonome de Conakry, de 5000 tonnes de riz impropre à la consommation humaine ;
89- La récupération de 120 machines agricoles, appartenant à l’Etat mais préalablement exploitées par une entreprise privée, sans aucune contrepartie ;
90- Le transfert du président Alpha Condé au domicile de son épouse, à Landreah ;
91- L’acceptation des demandes de visite au pays, des anciens Présidents Moussa Dadis Camara et Sekouba Konaté ;
92- La dotation de l’hôpital régional de Labé en équipements médicaux (Scanners, tables d’opération, chambres froides…) ;
93- La signature avec la Cote d’Ivoire, d’un contrat d’achat d’électricité, pour alimenter la région de N’Zérékoré ;
94- La récupération de plusieurs hectares appartenant à l’Etat, dans les préfectures de Dubréka et de Coyah ;
95- La création d’une cour de répression des infractions économiques et financières ;
96- La dotation de la police et de la gendarmerie de plusieurs dizaines de motos ;
97- La mise en place d’une commission de récupération des biens de l’Etat ;
98- Le soutien du gouvernement et du Président de la transition à Saran Bah, représentante de la Guinée à la compétition Miss monde, par le billet de communication et de ressources financières (50.000 dollars) ;
99- La tournée du premier ministre dans la sous-région, pour éviter au pays des sanctions de la communauté internationale ;
100- La restitution de la villa de la Bellevue à la famille de feu Ahmed Sékou Touré ;

A LIRE =>  UBA Guinée célèbre le quatrième anniversaire de son produit phare d'intelligence artificielle, LEO

Cheick Alioune/Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »