La propension à consommer la  drogue  en  générale  et  à recourir  aux  drogues  chimiques  en  particulier  a  connu  un  bond dans  la région  de  Labé.

Des   produits comme le  valium ou  le  tramadol s’écoulent  comme  de  petits  pains et sans  ordonnance nous  avertit un tenancier  d’officine  anonyme chose  qui  semble étonner le DPS Dr Hady Diallo :

« Je suis très surpris  qu’on me dise  qu’on vend des  produits  psychotropes dans  les  pharmacies agréées et  sans ordonnance…Il faut  mettre  le  regard peut être sur les  autres  vendeurs de  médicament  et  voir, s’ils  n’ont  pas  de  stocks disponibles  de  ces  produits  psychotropes »

Cette  révélation tombe, pile au  moment où le  contexte sécuritaire  dans  la  région  est frileux.

Sadou  Keita, gouverneur  de  région promet  de  prendre  langue  avec  les  autorités en  charge  de  la  santé  avant de lancer  une phase  répressive  où junkies et  fournisseurs  seront  interpellés.

Aussi, la solution  la  plus  simple à  envisager chez le  DPS est de recenser les officines  informelles afin  de  savoir  leur nombre et avoir  des  données à disposition pour  toute  décision  ultérieure.

Dr Hady Diallo a  aussi indiqué  que  les  vendeurs  de  produits  pharmaceutiques  non  agréés lui  posent  un  problème particulier  car relevant  du  département  du  commerce.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata. com

PARTAGER