orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Sékou Doré: « nous n’avons pas d’opposants en Guinée »

Joint au téléphone ce samedi 31 mars 2018 en direct des USA dans l’émission « Grand Débat » de la radio Tamata Fm, Sekou Doré président du parti national pour la justice et le développement (PNJD) n’a pas fait de cadeaux aux leaders de l’opposition guinéenne.

« La Guinée n’appartient pas à une ethnie. C’est une nation. Il faut que la jeunesse fasse très attention par la façon dont elle est entraînée par certains mouvements. Il faut faire très attention en utilisant certains mots. Nous n’avons pas d’opposition en Guinée. C’est plutôt, un clan, un groupe d’individus venus de l’ancien régime qui se font appeler opposants. Cela n’a pas de sens pour moi. Ils disent de publier les vrais résultats. De quels résultats parlent-ils ? Il y a eu de tricherie des deux côtés. Le plus souvent, c’est quand le voleur se fait voler qu’il y a trop de bruit », a-t-il dit au bout de la ligne.

Et Monsieur Doré de poursuivre: « On s’oppose à des idées, à des choses que l’on peut mieux faire ou que l’on a mieux fait. Quand je regarde le régime du président Alpha Condé, il y a une certaine amélioration par rapport au précédent régime. Les actes sont là. Les preuves sont là ».

A LIRE =>  extrait politique générale du gouvernement

Selon lui, ceux qui sont en train de s’opposer aujourd’hui n’ont absolument rien réalisé à leur époque.

« Je ne suis pas chercheur de poste. Je ne cherche pas à être dirigé mais à diriger le pays. Un poste ministériel ne m’intéresse pas. Nous avons besoin d’un changement. Il faudrait qu’on réponde à la demande du peuple. Ce n’est pas avec une baguette magique qu’on La première douleur de la Guinée, c’est l’incompétence » , a-t-il indiqué.

AMINATA.COM

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »