A LA UNEPolitique

Renforcement du leadership des filles leaders communautaires: 260 jeunes filles en formation à Conakry

Le programme des nations unies pour le développement en partenariat avec le Ministère des Droits et Autonomisation des Femmes organise une session de formation de 260 jeunes filles leaders communautaires identifiées lors de la cartographie dans les communes de Conakry sur le leadership et le réseautage du 24 au 1er mars 2021 au centre d’autorisation des femmes de Camayenne(CAF).

Selon les organisateurs, cette formation financée par le Peace Building Fund (PBF) et mis en œuvre par le PNUD et l’UNCEF à travers le projet ‘’Appui aux Femmes leaders communautaires pour la prévention éventuels liés aux élections législatives et présidentielles de 2020’’ s’articulent atours de trois axes d’intervention: La production de données à travers les activités de suivi de leurs activités; Le renforcement des capacités d’un noyau de filles leaders des cinq (5) communes à travers un cycle de formations dans les domaines relatifs aux compétences de leadership et de l’égalité de genre; Le réseautage à travers la tenue régulière d’espaces d’échanges de bonnes pratiques au niveau communautaire sur le thème de l’égalité de genre dans les cinq (5) communes.

Dans son discours, Ouedraogo Joachim chargé de suivi-évaluation du fonds de consolidation de la paix des nations unies a dit que cette formation a pour objectif le renforcement du leadership des filles leaders communautaires des cinq (5) communes de Conakry auprès des instances décisionnelles de l’administration publique et privée et une réduction sensible des inégalités sociopolitiques et autres violences intercommunautaires à l’égard des filles.

A LIRE =>  Exclusif – "Guinée : l’histoire secrète de la chute d’Alpha Condé", par François Soudan

Ainsi, dans la perspective de la modernisation et féminisation de la fonction publique, il est apparu au vue du Gouvernement et à ses partenaires techniques et financiers, notamment le PBF, le PNUD et l’UNICEF, la nécessité de la formation des filles leaders de la ville de Conakry, confrontés à de multiples problèmes liés à la discrimination et à leur implication dans les instances de prises de décision pour une meilleure amélioration des conditions de vie des femmes.

En Guinée, la question de représentativité des femmes dans les instances de prise de décision se trouve influencée par les faits et actes socioéconomiques et politiques qui prennent leurs  sources dans les considérations, culturelles, politiques, ethniques ou sociales.

La présente formation s’inscrit dans cette dynamique, celle de doter les filles leaders communautaires des cinq (5) communes de Conakry de connaissances nécessaires leur permettant de jouer pleinement et efficacement leurs rôles dans la gestion des futures violences et violation des droits des femmes et filles dans les quartiers et secteurs. Elle vise l’implication des filles leaders dans la prévention, la gestion et la résolution des conflits et Violences Basées sur le Genre, dans la ville de Conakry.

« 260 filles leaders communautaires sont outillées dans les cinq communes de Conakry et leurs connaissances renforcées en matière sur le leadership, le réseautage ; 260 filles leaders communautaires maitrisent des outils et techniques de développement personnel et de renforcement du leadership ; Les participants sont outillés en matière de connaissances et habilités leur permettant d’échanger sur les problématiques liées à l’égalité de genre en milieu communautaire en général et dans les familles en particulier ; Des outils conceptuels et pratiques d’intégration d’équité et de lutte contre les discriminations dans la vie communautaire, notamment en matière d’exclusion des filles dans les actions de développement ; 260 animent un réseau d’appui à l’institutionnalisation de l’égalité au sein d’une organisation formelles communautaires (ligue des femmes pour l’équité). Un cadre de concertation est régulièrement organisé entre les 260 bénéficiaires sur les aspects du leadership, le réseautage, les techniques de plaidoyer et l’animation communautaires sur le développement local dans le 5 communes de Conakry », sont entre autres les résultats attendus.

A LIRE =>  Couvre-feu de l'état d'urgence sanitaire

Selon Docteur Danso Camara Consultant et formateur, « Techniques de prévention de COVID-19, mesures barrières pour les participant »; « Le leadership, le réseautage et le plaidoyer »; « Leadership, de genre et des violences basées sur le genre et leur prise en compte dans le processus de l’autonomisation féminin »; Rôle et responsabilités des femmes leaders dans la prévention et la gestion des conflits communautaires », sont les différents thèmes qui vont être abordés au cours de la formation.

La formation a connu la présence  de Liliana Pardo spécialiste programme genre-UNICEF et Madame Aminata Camara assistante projet PNUD.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks