A LA UNELibre Opinion

Pourquoi doit-on nécessairement prendre part aux assises nationales(Par Cheick Alioune)

Les assises nationales, placées sous le thème « Journées de vérité et de pardon  » ,initiées par les autorités de la transition, dans le but de permettre aux guinéens de se parler et de trouver des voies et moyens de se pardonner, à l’image des grandes Nations qui ont comme la Guinée, connu des événements douloureux dans leurs processus de construction, vont entrer dans leur phase cruciale. Il s’agit de l’étape qui consiste à écouter les populations sur les faits dont elles ont été victimes et sur la nature de la réparation qui pourrait leur permettre de pardonner.
Cette étape nécessite l’implication de tous, d’autant plus qu’elle doit aboutir à des actions concrètes de réparation et de justice tant réclamée.
Si nous sommes tous d’accord qu’il faut réconcilier les guinéens afin d’amorcer tous ensemble un processus de développement pour l’intérêt de tous et de chacun, alors nous avons le devoir de saisir cette occasion unique, offerte à l’ensemble des guinéens ayant été victimes d’injustice de quelque nature qu’elle soit, de s’exprimer et d’espérer être entendu.
Ces assises nationale, avec l’implication de tout un chacun permettront de recueillir les graves dysfonctionnements qui entravent le bon vivre-ensemble, de favoriser la construction d’un consensus national pour une société apaisée et de jeter les bases du processus de réconciliation nationale.
Rendez-vous est pris à partir du lundi, 11 avril 2022, sur l’ensemble du territoire national et dans les missions diplomatiques guinéennes.
Répondons tous à l’appel de notre Nation, un appel qui nous invite à faire valoir notre esprit patriotique.
Cheick Alioune !
A LIRE =>  Labé_ Compte rendu des audiences criminelles du  Mercredi 29 mars 2021
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »