Rate this post

Une personne a été tuée, quatre autres ont été blessées et une vingtaine de prisonniers ont pris la fuite vendredi lors d’une évasion dans la prison centrale de la ville de Bukavu, dans l’est de la République démocratique du Congo, a déclaré un responsable local.

“Nous déplorons pour l’instant un mort, quatre blessés graves et jusque là une vingtaine d’évadés”, a déclaré à la presse le maire de Bukavu, Philémon Yogolelo, qui s’est rendu à la prison de la capitale du Sud-Kivu, près d’une heure après l’incident.

“Deux militaires burundais en détention ont jeté de l’intérieur une grenade qui a détruit le portail de la prison”, permettant l’évasion d’une vingtaine de prisonniers, a expliqué le capitaine Dieudonné Kasereka, l’un des porte-parole de l’armée dans la région.

Vers 13h30 (11H30 GMT) des coups de feu ont été entendus en provenance de la prison centrale de Bukavu provoquant la panique et l’arrêt des activités dans la ville, selon plusieurs témoins et le correspondant local de l’AFP.

Le 9 juin, à Béni, dans la province voisine du Nord-Kivu, plus de 900 prisonniers s’étaient évadés après une attaque lancée par des inconnus, selon les autorités.

Le 17 mai, plus de 4.000 prisonniers s’étaient évadés de la prison de Makala dans la capitale Kinshasa après un assaut.

Ces différentes attaques et évasions interviennent alors que la RDC est minée par une crise politique liée au maintien au pouvoir du président Joseph Kabila dont le mandat s’est achevé le 20 décembre dernier.

L’est de la RDC est déchiré par des violences de groupes armés depuis plus de 20 ans.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here