Mouctar Diallo, président des nouvelles forces démocratiques (nfd)
Mouctar Diallo, président des nouvelles forces démocratiques (nfd)

Ce qui était jugé impensable il y a un an s’est finalement produit. Mouctar Diallo a rejoint Alpha Condé. Les tons se sont métamorphosés, l’ère n’est plus aux discours guerriers. Il est temps d’appartenir à “l’opposition positive“. Les journées nationales des paysans ont révélé au grand jour la transhumance du jeune leader des Nouvelles forces démocratiques (NFD).

Il allonge la longue liste ouverte par Sidya Touré des opposants désireux de soutenir le Chef de l’Etat pour améliorer les conditions de vie des Guinéens. Le désormais soutien inconditionnel des actions “salutaires” du gouvernement se définit comme “opposant dialoguiste“. Ah ! Non Mouctar! “Dialoguiste“, est un auteur spécialisé dans la mise au point des dialogues d’un film (Larousse).

Celui qui avait juré au stade de Labé en 2013 de soutenir Cellou Dalein Diallo au péril même de la vie de son parti a changé de veste. Comme les discours de référence de “démocratie” et “développement” de putschistes africains, en Guinée, les politiciens se disent soucieux des conditions des citoyens pour justifier leur revirement. Depuis quelques mois, au moins trois leaders de l’opposition connus pour leur combativité ont adouci le ton ou se sont éclipsés pour éviter de critiquer le régime en place. Les NFD qui avaient régulièrement mobilisé en faveur de son candidat de foules d’une quinzaine de fidèles lors de la campagne des élections locales craint certainement pour sa survie sur l’échiquier politique national. A Ratoma où son leader avait juré de concurrencer sérieusement l’UFDG et le RPG avant de se rétracter, le parti n’a eu qu’un seul conseiller.

Les élections législatives qui se profilent à l’horizon ont-elles joué un rôle déterminant en faveur de ce revirement ? Tout porte à croire qu’ayant divorcé avec l’UFDG, l’ancien ministre de l’élevage est convaincu qu’il ne sera pas remorqué cette fois-ci comme c’est fut le cas en 2013. N’ayant aucune assise électorale, Mouctar Diallo fin prodige en calcul politique a préféré rejoindre Alpha Condé. Lors des scrutins de 2013, il avait manqué à l’époque à deux doigts de rejoindre la mouvance présidentielle. Son remorquage sur la liste nationale de l’UFDG y avait largement pesé.

Les changements de positionnement ces dernières années ont révélé un constat sans appel : Cellou Dalein devient de plus en plus isolé. Kassory Fofana, Boubacar Barry Big-up, Abé Sylla, Aboubacar Sylla, Faya Millimono et très récemment Mouctar Diallo ont quitté le navire pour aider Alpha Condé à améliorer les conditions de vie des Guinéens. Même le chef de file de l’opposition change de discours au lendemain de ses différentes rencontres avec le Président de la République. Ces transhumances en disent longues sur le manque de confiance de la population à l’égard de ses hommes politiques. Mouctar en est une parfaite illustration.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39

 

PARTAGER