A LA UNEPolitique

Persécution des journalistes en Guinée: un sit-in annoncé devant la HAC

C’est une initiative du Syndicat de la Presse Professionnelle de Guinée. Dirigé par Sékou Jamal Pendessa, cette structure médiatique se dit être préoccupée par les menaces que font face des journalistes dans l’exercice de leur profession. C’est dans ce sens qu’un sit-in est prévue pour le mercredi, 28 septembre devant les locaux de la Haute Autorité de la Communication HAC.

Après la suspension du Journaliste N’Faly Guilavogui du groupe Évasion, ce sont trois (3) de la radio nostalgie FM qui en paient les frais. À la suite de l’émission Africa 2015, un communiqué a été diffusé dans la soirée du vendredi 23 septembre 2022 par la HAC, annonçant leur suspension pour une période d’un mois. Une décision mal perçu par le Syndicat de la Presse Professionnelle de Guinée (SPPG)

«Cette fois-ci, la HAC est allée très loin parce que même les simples convocations téléphoniques n’ont pas été au rendez-vous dans l’affaire Nostalgie. On ne les a pas invités à se présenter à la HAC c’est comme ça que la décision est tombée contre trois journalistes suspendus pour un mois, et l’émission même suspendue pour un mois. On dit trop c’est trop, on ne peut pas continuer à l’accepter. Si la HAC appelle les journalistes à respecter les règles du jeux, ça doit commencer par elle-même, si dans ses démarches elle n’est pas capable de respecter la procédure qui exige une convocation écrite, qui exige la présence des journalistes incriminés, à qui la HAC va parler, et il va l’écouter », a dénoncé Sékou Jamal Pendessa, secrétaire général de cette structure.

A LIRE =>  Macenta: forte mobilisation pour l'inhumation de Louseny Camara ancien président de la CENI 

Pour lui, c’est choquant de constater que des gens qui inspiraient veulent clôturer leur carrière de cette façon, de surcroît à un moment aussi critique de notre pays.

« Il n’est pas possible de museler la presse, elle va continuer à travailler librement. C’est pourquoi en se réfèrent à la mobilisation historique du peuple de Guinée en 1958, qui avait dit le 28 septembre Non à la Colonisation et Oui à la liberté et l’indépendance, le Syndicat des professionnels de la presse de Guinée, invite tous les professionnels des médias, journalistes, techniciens, et patrons à une forte mobilisation le 28 septembre 2022 pour un sit-in devant la Haute Autorité de la Communication pour dire nous aussi, Non au musellement de la presse, Oui à l’indépendance des médias, Oui à l’indépendance des journalistes, à la liberté de la presse et les mêmes consignes sont données à toutes les antennes du Syndicat à l’intérieur du pays où il y aura des sit-in devant les gouvernorats pour réaffirmer l’indépendance des journalistes », a-t-il indiqué.

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »