A LA UNEJustice et DroitSocieties & Divers

Maison centrale de Conakry : Mohamed Sidy Diallo – L’autre El Chapo ?

Maison centrale de Conakry : Mohamed Sidy Diallo – L’autre El Chapo ?

?

Mohamed Sidy Diallo, l’un des détenus les plus surveillés de la Maison centrale, vient de prendre la poudre d’escampette au grand dam des autorités pénitentiaires. Très redouté, le fugitif est le cerveau présumé de plusieurs cas d’enlèvement avec rançons à Conakry et ses environs et dont les plus connus sont le tout dernier avec l’enlèvement le 16 mars 2021, de l’opérateur économique Thierno Mamadou Dansoko retrouvé quelques jours plus tard sain et sauf, et le kidnapping en fin 2017 d’Elhadj Abdourahamane Diallo, dit Elhadj Doura, cet autre opérateur économique qui n’aura pas eu la même chance que le précédent. Après plusieurs jours de séquestrations ayant conduit à son décès, l’octogénaire a été enterré par ses ravisseurs dans la précipitation au bord d’un marigot à Maférenya.

Dénoncé avec précision par ses complices, Mohamed Sidy Diallo alors cavale et tête pensante de ces enlèvements criminels ne pouvait courir longtemps et poursuivre à l’époque sa descente aux enfers contre des citoyens triés au volet. Arrêté le 6 avril, il est depuis les locaux de la DCPJ, présenté à la presse le 21 avril 2021 avec deux autres cerveaux présumés sur un effectif de plusieurs individus, tous poursuivis pour des faits de terrorisme, d’enlèvement, de séquestration, demande de rançon, d’association de malfaiteurs, de vol aggravé, de détention et usage d’armes de guerre.

A LIRE =>  LE PREMIER MINISTRE INVITE LES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX À TRAVAILLER POUR LE PEUPLE

Alors que le procès est en cours et l’une des audiences s’est tenue le 14 juin 2021, Mohamed Sydi Diallo, le cerveau présumé de ces rapts s’évade finalement de la prison 5 étoiles de Coronthie. L’acte s’est produit dimanche 18 juillet 2021. Même si l’on en n’est loin à la méthode EL CHAPO, l’ancien narcotrafiquant mexicain et personnage le plus redouté pour ses évasions spectaculaires (l’homme est désormais detenu dans le prisons américaines), il y a lieu de s’interroger sur la facilité déconcertante avec laquelle Mohamed Sydi Diallo à échappé à la vigilance de la garde pénitentiaire.

Le régisseur adjoint, le gardien principal, le gardien chef adjoint, plus un agent de la garde pénitentiaire ont été identifiés comme étant ses complices présumés. Les trois premiers ont été interpellés et le dernier, lui, est porté disparu. Aux dires du Contrôleur général Boubacar Kassé, porte-parole de la police nationale, les personnes interpellées seront présentées au directeur central de la police judiciaire, ce lundi 19 juillet pour des fins d’enquête.

Dans ce nouveau feuilleton, il faut craindre que la détention des opposants politiques ne concentre toutes les énergies pour rien, en lieu et place des bandits de grands chemin. Ce qui est sûr, l’autre EL CHAPO guinéen à pris congé de la Maison centrale de Coronthie, le centre pénitencier le plus surveillé du pays.

A LIRE =>  Présentation de la dynamique citoyer d'appui à la transition en Guinée

Le #Patriote

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks