Prise de fonction de Amiata Kaba, procureur par intérim
Prise de fonction de Amiata Kaba, procureur par intérim

Le TPI de  Labé a  servi  de  cadre  ce  mercredi 27 juin 2018  à l’investiture  officielle de  Amiata  Kaba  jusque là substitut  du  procureur  Zézé Béavogui  dans  ses  fonctions  de  procureur  par  intérim.

Pour la  circonstance, l’avocat  général  du  parquet Me Yaya Kairaba  Diawara sur  instruction  du  garde  des  sceaux a  fait  le  déplacement. Dans son  discours  de  circonstance, il a  rappelé  que  ce changement  est  la  résultante  d’une  sanction  prise  à l’encontre  du  sieur Béavogui  qui  s’est  rendu  coupable  de  libération  d’une  bande  criminelle.

Me Kaba  a rappelé que deux arrêtés  ont  été  produits  par  le  département  de  la  justice  signés de  la  main  du  garde  des  sceaux, c’est  l’acte concernant  suspension  du  procureur  et l’autre validant son  remplacement  par  l’un  de  ses  substituts en l’occurrence  Amiata  Kaba. L’avocat  général a  aussi  passé un  message  de  fermeté  aux  magistrats  et  autres  officiers  de  police  judiciaire.

« prenez  vos  responsabilités, il  est  inadmissible qu’un  condamné  à  une  peine  criminelle se  retrouve  dans  la  rue, c’est  mettre  la population  dans  une  insécurité, la  plus  parfaite, ceci  est  intolérable, quiconque  le  fait ou  se  rend complice  de  ces  faits méritent  d’être  sanctionné… »

Puis Amiata  Kaba procureur intérimaire a  pris  la  parole en  ces  termes :

« je  prends  les  rennes de  ce  parquet dans  des  circonstances peu  ordinaires marquées par  des  appréhensions négatives du  public sur  son  fonctionnement, c’est  un  défi  à relever …Si  l’action  est  collective, la  responsabilité est  individuelle, c’est  pourquoi  dès  maintenant le  registre  de  discipline des  OPJ sera  tenu à jour…L’action  publique  menée  à Labé  sera la  déclinaison  au  plan  local  de  la  politique d’action publique  conduite  par le  garde  des  sceaux relayé  par  le  procureur général… »

Présentes dans  la salle  sur  invitation  des  magistrats,  les  autorités administratives  ont eu  leur  mot  à dire par l’entremise  du  préfet  Safioulaye  Bah  interrogé  par  notre rédaction, il  a  souligné  ‘’l’aveu’’ faisant  état  de la présence  de  juges  et  magistrats  véreux dans  la  bergerie , juges  et magistrats  qui doivent  être  nettoyés. Safioulaye  Bah a  aussi souligné  la  maturité  des citoyens de  sa  ville  dont  les  agissements  sont  conformes  à  la  loi,  estimant que  c’est  aussi pour  cela  que  le  ministre  d’Etat  Cheick Sakho a  réagi  pour éviter les  vindictes  à  Labé  comme  cela se  fait  ailleurs.

Il faut  noter que  Zézé Béavogui était  attendu  pour  la  cérémonie  de  passation, mais  a  préféré  snober. Si beaucoup  peuvent  croire que  cette  passation  est  le  dernier  acte de  l’affaire Zézé, en  médium responsable, il  nous  revient  d’ouvrir  le  débat sur  la  destinée  judiciaire du  désormais  ex  procureur  près  le  tribunal  de  Labé. Sera-t-il  jugé après  avoir  été  révoqué  et  remplacé ? L’avenir  nous en  dira  plus  long.

                                                                                                                             Ousmane K. Tounkara

 

PARTAGER