Les citoyens de la ville carrefour Mamou sont un peu échaudés par la dernière résolution sortie du chapeau de leurs élus.

Les derniers cités ont à l’issue d’une rencontre interne décidé de revoir à la hausse, le prix locatif de tous les espaces commerciaux sous son aile et comme si cela ne suffisait pas a aussi fixer le prix du certificat d’acte de naissance à 20000 francs soit le double du prix d’acquisition jusque là en cours.

Mamadou Alpha Barry, officier de l’Etat civil comprend le désagrément citoyen et a tenu a préciser que l’acte est collégial et concerne toute l’équipe communale tout en expliquant que les motivations ne sont nullement celles de s’enrichir illégalement.

L’ancien président de la délégation spéciale a quant à lui expliqué  que la mairie est confrontée à la nécessité de respecter le smig pour ses contractuels et ce dessein commande un effort au plan des entrées de recettes.

Cette résolution des élus de Mamou ne risque-t-elle pas de faire tâche d’huile et de se métastaser dans les autres communes urbaines et rurales ? Va savoir.

Ousmane K. Tounkara