Madifing Diané, gouverneur de Labé
Madifing Diané, gouverneur de Labé

Alors que  la  famille de Boukariou Baldé, du nom  de  l’étudiant  mortellement  battu sur  le  campus  de  Hafia le  31  mai  dernier avait  décidé  de  porter  plainte contre  le  gouverneur de  Labé  et  certains officiers  de  la  gendarmerie et  de  la  police pour meurtre  et  complicité  de  meurtre, le procureur près  le  TPI de  Labé  décidé  de  classer  le  dossier  sans  suite.

Interrogé , Madifing Diané, gouverneur  de  région a été  on  ne  peut  plus lire :

« Je ne  parle pas  de  cela, ce  serait  simplement se  ridiculiser, je  suis  responsable, déjà, c’est  une surprise pour  moi  de  voir  une  plainte venant  de  la  famille de  ce  jeune qui  a  perdu  la  vie, ‘est  déplorable…

Quand  tu  perds  un  être cher, tu  perds  la  foi, je  prie  Dieu  que  la  foi  revienne  dans  l’esprit de la  famille. Déjà, je  vous  informe que  la  demande a  été rejetée par  le TPI de  Labé, une  lettre  même a été adressée aux  avocats  de  la  famille »

Le  gouverneur  de  région brandissant  les dits documents sur  lesquels il s’appuie a estimé qu’il peut  bien  porter plainte  pour diffamation.

Joint au  téléphone, ce  lundi maitre Hamidou Barry du  collectif ‘’justice pour Boukariou’’ s’est  exprimé  en  ces  termes :

« On est en train de  réfléchir pour déposer  une  plainte avec  constitution  de partie civile à Labé. Pour  le  moment  on est  en train d’étudier  la  question. La première  plainte  a  été  classée  sans suite  par  le  procureur, c’est  l’une  de  ces  prérogatives de classer  sans  suite comme il  peut envoyer  en jugement orienter  vers  un  juge  d’instruction »

En réponse au  gouverneur Madifing  Diané, l’auxiliaire  de  justice a estimé  que le  dossier  n’est  pas rejeté  mais  plutôt classé  sans  suite et  qu’on  peut  y  revenir  et  dans  ce  cas, le  gouverneur  sera convoqué au  tribunal, pour  cela un  délai  de  10 ans est prévu par  la  loi.

Ousmane K. Tounkara