Rate this post

Le principal parti de l’opposition guinéenne met en garde contre tout éventuel report, comme c’était le cas en décembre 2016, de l’amendement du nouveau Code électoral prévu pendant la seconde moitié de février lors de la session extraordinaire.

Lors de son assemblée générale ce samedi, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo prévient que «la prochaine fois qu’on sortira, nous ne rentrerons que quand Alpha Condé aura dégagé», déclare Bano Sow, vice-président chargé des affaires politique.

Pour M. Sow soupçonne la mouvance présidentielle de vouloir «encore trouver une autre entreloupette pour ne pas voter le Code électoral, le Code des collectivités et le règlement intérieur en conformité avec les accords». Il estime donc que l’opposition ne devrait pas «attendre l’échec pour fixer la date de notre manifestation».

Bano Sow invite immédiatement le président de l’UFDG et ses homologues à se retrouver pour fixer la date de la prochaine manifestation au cas où la session extraordinaire ne se déroulait pas convenablement. «Par contre, si la session se déroule convenablement que cela soit un motif d’annulation des manifestations».

Abdoul Malick Diallo
+224 655 62 00 85
dialloabdoul110@gmail.com

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. c est du bla bla. ils sont imcapable de degager les chefs de quartier, c est le president de la republique que vous allez degager. porotototototo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here