L’opposition républicaine au sortir d’une réunion tenue ce mercredi a décidé d’observer une journée ville morte le lundi prochain.

C’est son porte-parole Aboubacar Sylla qui l’a annoncé. Cette décision selon lui vise à dénoncer l’attitude de la Cour suprême qui s’est déclarée incompétente face aux recours électoraux déposés auprès d’elle.

Mieux, les opposants entendent saisir la communauté internationale à savoir l’ONU, l’UA et la CEDEAO pour leur exprimer leur rejet des élections législatives.

Quand à la possibilité ou non de siéger à la future Assemblée Nationale, c’est le suspens qui continue. Aboubacar Sylla soutient que les partis sont entrain de consulter leur base et la question sera prochainement traitée en réunion. En plus, des questions liées à la tenue des élections communales et communautaires ainsi que la présidentielle de 2015 ont été abordée. L’accent a été mis sur le recrutement d’un nouvel opérateur et la mise en place d’un cadre permanent de dialogue.

Toute fois si cet appel de l’opposition est entendu d’observer une ville morte le lundi, les activités économiques de la semaine risquent d’être sérieusement perturbées avec des craintes de violences par endroit. Ce que déconseillent la communauté internationale et l’ensemble des acteurs intervenant dans la crise guinéenne.

B.Abdallah/Aminata.com

 

PARTAGER