Rate this post

Malgré la distribution le 10 janvier d’un premier communiqué à la presse invitant les principaux acteurs de la société guinéenne ainsi que les partenaires au développement, le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana et les membres de son gouvernement ont brillé par leur absence lors de la cérémonie d’installation du nouveau Parlement, le lundi 13 janvier, au Palais des nations.

Sur les antennes des médias d’Etat, comme pour se contredire, le communiqué invitant les autres acteurs a été diffusé à plusieurs reprises et durant tout le week end. Dans ce communiqué, ni Premier ministre ni les membres de son gouvernement n’étaient invités.

Finalement le jour de l’installation, ce fut une scène d’humiliation même pour ceux qui ont voulu « en tant que simple citoyen » assister à la dite cérémonie. Tous les invités avaient des badges sauf eux. Pis, à l’image de tous les autres participants, ils ont été soumis à la fouille avant d’accéder à la salle. Plus grave, aucune place ne leur était réservée.

Bref, c’était un véritable camouflet pour ces hauts cadres de l’Etat qui pourtant gèrent notre pays. Pendant la traversée vers la salle, certains de ces rares ministres présents, ont vu signifier par les services protocolaires, qu’ils « n’étaient pas invités ». Même si au finish ils ont pu bénéficier d’un badge frappé de la présidence de la République et ont choisi eux même, dans un coin de la salle, une place pour s’installer.

Aucune réaction officielle n’a été obtenue ni du gouvernement ni de la présidence de la République.

Aux dernières nouvelles, ce mercredi 15 janvier, tous les ministres sont convoqués à la Primature pour « discuter du bilan du gouvernement ». le document en question, qui n’est pas une première, sera remis au Chef de l’Etat qui a longtemps annoncé la mise en place d’une nouvelle équipe, appelée « gouvernement de mission ».

 

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here