Le projet électrique de l’interconnexion entre la Guinée et les trois autres pays du fleuve Mano sera bientôt une réalité à en croire des sources proches du gouvernement.

La question était d’ailleurs au centre de la plénière tenue se vendredi par le Conseil national de la transition (CNT) dont les conseillers après examen ont approuvé à l’unanimité la proposition présentée par la commission lois accord et convention.

 

Longtemps attendu ce projet qui permettra l’alimentation en électricité au niveau de ces quatre pays réunis autour du fleuve Mano vient de connaitre un pas important en ce qui concerne la Guinée car depuis plusieurs mois l’assemblée ivoirienne  ainsi que celle des autres États avaient validé la proposition. La Guinée est donc le dernier à le ratifier. La bonne nouvelle est que ce projet améliorera la question d’électricité en Guinée surtout pour la partie sud déjà reconnue très pluvieuse.

 

Autre information importante autour de ce projet, la Guinée pourrait abriter le siège du projet. Déjà confronté à un besoin crucial d’électricité, la Guinée tirera un atout important autour du projet  qui est la matérialisation de la volonté de collaboration engagée par les États composants le Mano river Union.

En ce moment même se tient à Abidjan une réunion interministérielle  des différents pays autour du projet notamment.

 

Idrissa Sompare/aminata.com
(224) 666566779/631900090
sompareidrissa@yahoo.fr/idisompare@gmail.com
Répondre, Répondre à tous ou Transférer | Plus

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo et du courage monsieur le président.Le peuple vous restera reconnaissant pour l’avoir sortir du fossé creusé par les ministres prédateurs de conté réunis aujourd’hui au sein d’un syndicat de prédateurs appelé”opposition”.

  2. C’est une très bonne nouvelle puisque la 2ème Réunion du Comité Directeur du Projet d’interconnexion de 1350 km, Côte D’Ivoire-Guinée-Libéria et Sierra Leone (CLSG) s’est tenue effectivement à Abidjan le Vendredi 8 Novembre 2013 avec pour objectifs: d’abord l’examen de l’Accord International et ensuite la question du pays devant arbiter le Siège de Transco CLSG. Moi, je suis très optimiste, car les études institutionnelles et techniques sont achevées, la ratification du Traité par la Côte D’Ivoire est effective depuis le 13 Septembre 2013 et maintenant par les autres pays dont la Guinée. Et puis et surtout, il y a le niveau avancé des Négociations avec les principaux bailleurs que sont la Banque Mondiale, la BEI, la KFW et la BAD.
    Conclusion: Avec Kaléta en 2015, l’OMVS avec le très battant Kabinet Komara, et bientôt le Transco CLSG, je pense que notre pays est bien parti pour régler définitivement le déficit en électricité à l’horizon 2017-2020. Pourvu que nous préservions la paix et la stabilité politique chez nous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here