C’est l’un des journalistes les plus brillants de sa génération avec une influence qui déborde son territoire national. Doué de multiples qualités de l’esprit : acuité du raisonnement, profondeur du jugement et de discernement, subtilité, capacité d’imagination, goût de la synthèse, intuition de l’avenir. Grand admirateur de l’envergure et du caractère. Exempt de sectarisme avec qui on peut parler sans drame, le patron du plus grand réseau d’information du pays est loin d’une spontanéité sympathique, utilisant comme par moyen une séduction artificielle avec un charme fabriqué le tout reposant sur une comédie élaborée pour mieux feindre. Fort d’un arbitrage rigoureux, Lamine Guirassy, c’est aussi le social, disponible et au chevet de tous dans des moments difficiles.

Solide dans tous les sens et sur tous les aspects, Lamine est fort d’une culture générale avec une très grande ouverture d’esprit. Il a le don de la synthèse et le goût de la curiosité. Avec l’expérience acquise au fil des années, le turbo a appris et compris la nécessité d’aiguiser son regard. Dans un pays à multiples scandales,  où il est facile d’avaler la presse avec des miettes, le PDG du groupe Hadafo jaloux de son indépendance et soucieux de la pertinence de son combat, résiste et tient bon malgré les appâts, les intimidations et voire même les coups de poignard.

À la tête du plus puissant reséau médiatique du pays, Lamine Guirassy bénéficie d’une exceptionnelle ascension depuis près de dix ans et se lance désormais à la conquête d’un nouveau territoire pour étendre son auditoire. C’est le cas d’espace Sénégal en cours de matérialisation au pays de la Teranga par ce très jeune passionné de médias. Avec pour seul capital, son nom et sa belle gueule. Il parvient cependant a attiré le regard des vrais gens qui lui donne un prestige très réconfortant de légitimité dans l’opinion publique.

L’animateur vedette des GG à la fois ouvrier de lui-même, c’est aussi plus de 200 emplois créés à travers tout le pays. Ce fou amoureux des compétences, a réussi à bâtir autour de lui une solide équipe très jeune et compétitive qui ne cesse de marquer l’espace médiatique guinéen.

Lamine, c’est surtout son sens social. Disponible, à l’écoute de tous et au service de son chacun. Commercial oui, mais social également.

Ce sacré monstre de la presse privée du pays est arrosé par un inépuisable réservoir de sympathie qu’il a su conserver pendant près d’une décennie sans fléchir.

Ce guerrier des lumières qui est dans sa bonne étoile mérite une attention particulière.

C’est une bonne surprise pour les guinéens et elle doit être agréable pour longtemps.

La Rédaction du Journal L’Observateur.