A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ La ville sous surveillance militaire même  sans manifester

Alors que le FNDC avait appelé à une manifestation dans tout le pays, celle ci n’a été  réduite  qu’au grand Conakry pour célébrer l’an 1 du putsch du 5 septembre 2022 avant de le circonscrire qu’au seul grand Conakry.
À Labé, ce lundi tout  est normal même  si les autorités  administratives n’ont pas pris de risque et ont déployé les forces de l’ordre et des militaires à tous les carrefours névralgiques  des habituelles manifestations notamment:
Les ronds points Tinkisso et Hoggo Mbouro, le carrefour Bilal, le rond poind de l’hôpital et du stade qui eux etaient ornés  de militaires en cagoules parfois et  armés chose qui interroge Saidou Diallo qui ne voit pas la nécessité d’un tel déploiement.
Dian Diallo estime que les citoyens doivent s’abstenir de provoquer les soldats et vis versa.
Un dernier interlocuteur estime qu’il croyait qu’il y aurait paralysie et il a retardé croyant que la ville était  agitée alors qu’il n’en était  rien.
Tkillah Tounkara
A LIRE =>  Guinée: qui est Dr Bernard Gomou, nouveau premier ministre de la transition?
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »