A LA UNEEducation

Labé_ Des enseignants analysent l’échec et se projettent dans le futur

Les examens nationaux notamlent le brevet et le bac ont été  un fiasco avec des pourcentages souterrains quasi inédits.

Alors que ce bilan fait couler beaucoup d’encre des acteurs de l’éducation y sont allés de leurs critiques et pistes de solutions.

Ibrahima Diallo enseignant est formel, la faute est collective et chaque acteur de la chaîne scolaire en est comptable.

<<On ne doit pas laisser n’importe qui enseigner et si quelqu’un doit le faire il doit être academiquement et pedagogiquement prêt…>>

Pas que puisque pour le même interlocuteur le matériel  didactique doit être une dotation de l’état surtout qu’un seul livre coûte 300000 et il faut au moins 5 livres pour préparer  un cours sachant que le même professeur peut avoir à charge d’autres classes.

Autre enseignant Abdoul Goudoussi Baldé accusé la pléthore et le manque d’infrastructures scolaires mais met l’accent sur le déficit d’enseignants et l’absence de recrutement et formations de cette couche professionnelle terminant par le suivi.

piqûre de rappel, la moyenne nationale pour le BEPC est de 15,04% tandis que pour le bac unique le taux de réussite est de 9,37%.

Tkillah Tounkara

A LIRE =>  Actualité guinéenne : Résumé de la journée du Samedi 25 juin 2022
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »