Rate this post

Dimanche dernier une fillette de 9 ans s’est faite brûler les lèvres par sa génitrice au motif qu’elle avait dérobé deux mille francs et nié son acte.L’acte s’est passé au quartier administratif de Kouroula.

La méchante dame se serait servie d’une cuillère à table qu’elle a passé plusieurs fois au feu pour arracher les aveux de sa fille lui causant de sérieuses blessures.

Les ONG en charge de la protection de la petite enfance sont déjà en branle et l’un des responsables de ces dernières rassure:

<<nous avons utilisé un financement du partenaire qu’on appelle nous ici instrada,nous avons voulu placer la fille dans un environnement où elle ne peut être isolée, nous avons chercher à avoir le voisinage directe,heureusement qu’une femme s’est portée volontaire, on a mis la fille à sa disposition.>>

Au commissariat où la mauvaise mère est assignée et détenue l’agent chargé de la protection du genre et de l’enfance Mamadou Ramata Diallo estime que les enquêtes sont en cours et que les résultats seront dévoilés alors.

Ce cas vient confirmer la quasi permanence des cas de maltraitance d’enfants dans la zone et sert de rappel au cas survenu il y a trois  ans où une femme avait brûlé au caoutchouc les cuisses de sa filleule au quartier Pounthioun dans le secteur de Ndiolou Koulounnabhe.

Ousmane  Koumanthio Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here