A LA UNEPolitique

Labé_ AL Habib Bah coordinateur régional du FNDC : « je trouve de la contradiction… »

Alors que le mur de l’unité du FNDC parait de plus en plus lézardé faute à des problèmes de communication ou parfois à coup de révélation, une chose est certaine ce que  les lignes si on a tenté de les bouger sous l’égide du collectif des avocats du FNDC notamment Me Traoré, elles ne l’ont pas beaucoup été.

En attendant, alors que la crise s’est invitée sur l’espace public et médiatique, le collectif des coordinateurs régionaux et ceux de la capitale ont accordé pour leur part leurs violons et produit un mémorandum de 6 points dont voici la teneur

1- Reprise du processus de désignation de Foniké Mengué à la tête de la coordination

2- Toiletter  les textes du front

3- Assigner des objectifs mesurables et déterminer la position du front pendant et après la transition

4- Répertorier les victimes des répressions et explorer leur prise en charge

5- Faire participer des personnes ressources de l’intérieur dans le comité de pilotage du front

6- Exiger le bilan d’Abdourahmane Sanoh.

Aussi, réagissant sur la sortie d’Ibrahim Diallo sur la radio Espace Foutah jeudi dernier où il expliquait que des fonds étaient remis aux coordinations pour  organiser les manifs et que jamais des rapports n’ont été exigés et sur la demande que certaine coordinations avaient formulées de se faire soutenir parce qu’elles avaient de vues sur les communes et quartiers, Al Habib Bah a estimé que pour le cas de Labé, les fonds ont été gérés dans les règles de l’art et qu’une personne était chargé d’en assurer la gestion et aucun rond ne transitait par le coordinateur.

A LIRE =>  Début des Journées Portes Ouvertes au Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile
Al Habib Bah coordinateur FNDC Labé

Pour la seconde question, il d’abord estimé qu’il ne sait pas qui serait allé dans ce sens mais ce n’était pas lui en tout cas avant de dire :

« Même si cela était vrai, je trouve une contradiction dans les propos de Foniké Mengue avait dit dans une radio de la capitale, à savoir  « …qu’ils démarchaient 10 places au CNT à un moment donné y compris la présidence qui l’intéressait lui, il ne peut pas dire ça et s’opposer à ceux de l’intérieur parce qu’ils visent les quartiers et les communes. »

Ousmane K. Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »