A LA UNEPolitique

Guinée: le CPA exige du Colonel Doumboya, la structuration du CNRD

Le Collectif des Partis pour l’Alternance CPA, a animé une conférence ce lundi, 14 février 2022. Devant des hommes de médias publics et privés, Lah Robert Bamba, coordinateur de ce collectif composé de 16 partis politiques a s’est attaqué au silence radio du Président de la transition quant à la composition des membres du Comité National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD). 

‘’ Quel type de transition voulons nous en République de Guinée’’, a été au centre des échanges entre les membres du CPA et les journalistes. Sur cette question, le collectif des partis pour l’alternance a proposé que la durée de la transition soit pour 3 ans, y compris les 6 mois déjà écoulés. C’est-à-dire du 05 septembre 2021 au 05 mars 2024.   

Quant au flou relatif à la composition des membres du CNRD qui tarde encore à voir le jour, les membres du collectif n’ont pas manqué de dénoncer ce silence. Par la voix de leur coordinateur, ils ont par la suite demandé à Mamadi Doumbouya de clarifier la l’antenne aux Guinéens, conforment à l’article 36 de la charte de la transition.  

« Il est de la responsabilité du Président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, de décliner la structure du CNRD et sa composition. Car, l’article 36 de la charte sur laquelle il a eu à prêter serment défini carrément  les organes de la transition. Et parmi tous ceux (organes) qui existent aujourd’hui, la composition et la structure sont déjà mises en place. Mais pourquoi la structure de l’organe principale qui doit définir la stratégie politique, économique, sociale et culturelle du pays peine toujours à voir le jour. Pourtant, c’est cet organe-là qui assure la sécurité nationale, l’intégrité territoriale. Malheureusement, les Guinéens ne connaissent ni sa structure encore moins les membres qui le composent, alors que  6 mois ce sont déjà écoulés », a indiqué Lah Robert Bamba, coordinateur du collectif. 

A LIRE =>  Labé_ Etat des lieux de la crise de gazole

Dans sa démarche de la refondation de l’Etat, plusieurs actes ont été déjà posés par le gouvernement de la transition. Quant à l’appréciation, chaque citoyen y va de son commentaire. Dans sa communication faite à l’occasion de cette conférence, le CPA n’a pas manqué de féliciter le CNRD pour la nomination des membres du CNT, mais pour avoir également créé la cour de répression des infractions économiques et financière. 

Par contre, les membres du collectif ont dénoncé le clientélisme et l’exclusion qui ont prévalu à la désignation des quinze (15) membres de la classe politique pour le CNT. Et éventuellement, la fait de rebaptiser l’aéroport international de Conakry-Gbessia, ce avant l’engagement du processus de réconciliation devant aboutir aux résolutions de la commission vérité, justice, paix, pardon et réparation. 

Prince Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »