L’accès  des  engins  roulants  l’enceinte  de  l’hôpital a  été  décidé par la  direction  de  l’institution  sanitaire  régional de Labé, ce pour  laisser  plus  de  quiétude aux  patients  qui  y  sont  alités.

La  mesure  si  elle  semble  profitable  aux  malades  n’est du  tout pas  respecté  par  certains citoyens notamment  les  taxis  motos  qui viennent  donner  des  coups  de  klaxons  intempestifs en  plus  de  transformer  la  façade  d’entrée en  gare de  fortune.

Chargé  de veiller la porte, Mamadou  Samba  Diallo, le vigile ne  fait  pas  dans  le  détail  pour lui , la décision  de  sa hiérarchie est  à respecter coûte que  coûte.

Pour lui, les  malades  ambulatoires  devront  faire  la  distance  séparant  la  porte  d’entrée  principales des différents services  à pieds tandis  que  les  malades  sont  forces seront  considérés  comme  prioritaires le  temps  qu’ils  soient  admis.

Pour l’heure, bien  de  citoyens  en  panne  de  civisme se  demandent  pourquoi il ne  peuvent  accéder avec  leurs engins à la  cour  de  l’hôpital ?

A cette  question , il  faut  rajouter l’érection  d’une  gare  de  taxis  motos à  la  principale  façade  de  l’institution  sanitaire régional, présence  insolite  qui contribue  à perturber  la  quiétude  des  pensionnaires  de  l’établissement.

Maintenant, il est  nécessaire  de savoir  si les  taxis  motos occupent cet  emplacement  par  simple incivisme  ou  s’ils  versent  un tribut  à la  direction  de  l’hôpital  pour mériter  de  stationner  là.

En  guise d’illustration , il  y a  quelques  mois, un conducteur de  taxi  avait  battu  un membre  du  personnel  de  l’hôpital  jusqu’à  l ‘évanouissement  au  motif  que ce  dernier  lui  avait  refusé  l’accès à  la  cour conformément  aux  instructions reçues

Pour rappel, l’hôpital régional fait  face  au  siège du  syndicat  des taxis  motos.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER