A LA UNENouvelles des Regions

Labé : les politiques locaux réagissent à la volte face d’ADO

Le  président ivoirien, Alhassane Dramane Ouattara a décidé au soir du jeudi 6 Août de répondre aux diverses sollicitations de ses partisans et d’annoncer qu’il brigue un troisième mandat à sa propre succession, le dauphin préparé ayant succombé à une maladie cardiaque, il y a quelques jours.

Démarche mal vue chez les politiciens guinéens de l’opposition qui ont la même épée de Damoclès qui pèse sur leur tête.

Dans les rangs de l’UFR, Mamadou Bobo Prof Bah leader des jeunes de la fédération de Labé n’en revient presque pas :

« Un homme doit tenir sa parole et ses engagements, ensuite, un homme d’état ne doit pas s’estimer irremplaçable, on comprend aujourd’hui que même en Côte d’Ivoire, les institutions ne sont pas fortes… »

Encore plus amer, Younoussa Baldé de l’UFDG affiche déception et désolation devant le spectacle devenu habituel des chefs d’Etat de tordre le cou à la loi en s’appuyant sur la sortie du chef de l’exécutif ivoirien.

Clairement, le jeune homme invite les ivoiriens d’user de tous les moyens et arguments que la loi leur confère pour freiner l’élan et la volonté de l’homme.

Pour lui aucun acte de développement fut il positif à souhait ne justifie  un coup d’état constitutionnel.

A LIRE =>  Qui a tué ? Qui a volé ? Qui a violé ?…Les Guinéens ont le droit de savoir ( Par Tierno Monénembo)

Plus que jamais l’Afrique de l’Ouest est une sur une pente raide avec la  volonté de s’éterniser au pouvoir de trois chefs d’états francophones et voisins notamment ADO,IBK et Alpha Condé.

Ousmane K. Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks