Labé : grève pacifique mais brillante des taxi motos

Grève des conducteurs de taxi-moto
Grève des conducteurs de taxi-moto

Après la découverte du corps  sans  vie  et  mutilé de Abdoulaye Baldé au quartier  Donghol, le  deux  juillet  dernier, le syndicat  des  taxis motos organisent  une  marche pacifique ce 13 juillet dans  la  commune  urbaine  de Labé.

L’objectif : Riposter contre les CBV, les accidents dont  le  mauvais état  de  la  voirie  sont  en  partie  responsable, le enquêtes ouvertes  et  toujours  sans  suite  après  la  perte  de  certains  des  leurs froidement  assassinés et  l’indifférence des  autorités à compatir  à la  douleur  des hommes  au gilet  orange ou  bleu.

Dans la  foulée du  départ  de  la  marche , au  stade régional Elhadj Saifoulaye  Diallo, notre  rédaction a tendu  le  micro au  secrétaire  général du syndicat  des  taxis motos

Abdourahmane  Diallo ‘’Thierno Pammel’’ secrétaire général du  syndicat  CNTG des  taxis  motos est  plus  qu’amer :

« il y a eu  beaucoup de motos  qui  ont  été braqués, ensuite vous avez vu notre  ami qui a  été  assassiné à Donghol en  pleine  journée, on  s’est  dit qu’il ne faut  plus  s’asseoir et  croiser  les  bras, il faut  pousser  les  autorités à faire  ce  qu’elles  doivent… »

Pour Ibrahima Fodoué Baldé conducteur  de  taxi, c’est  une  désolation profonde qu’on  ne  peut  estimer et  qui  nécessite  une  marche  pacifique  à date non  seulement  contre la léthargie  des  autorités mais  aussi des  malfrats  qui  sacrifient  ses  pairs comme  du  bétail.

La procession a fait  le  tour  de  la  corniche au son  des  klaxons ponctué par  intermittence e  l’hymne  national

Ousmane K. Tounkara