A LA UNENouvelles des Regions

Labé: des intrants médicaux en péremption versés à Garambé

Deux camions d’intrants médicaux en péremption ont été déversés à deux endroits de la commune rurale de Garambé en plein air au lieu d’être incinérés comme l’exige le protocole.

Ces médicaments laissés à la merci des citoyens sont en train d’être pris par des enfants et mieux encore des documents confidentiels comme des ordonnances se retrouvent dans la cargaison déchargee émise par l’hôpital de référence qu’est l’hôpital régional de Labé ou des poches de sang se retrouvent dans le lot.En guise d’illustration une ordonnance portait ces entrées: Mme Salimatou B….. âgée de 23 ans, profession ménagère, Adresse de résidence Nadhel admission: Déséquilibre du…. tous 1 en cétose.

Jointe au téléphone, la responsable du centre de santé Dr Assiatou à commencé par nier les faits avants de se raviser et dire que la situation est sous contrôle.
Le même contact promet de parler le lendemain dès qu’elle sera libre.
Quand au directeur préfectoral de la santé, Dr Sekou Sylla contacté par les mêmes moyens, il s’est montré très coopératif et à affirme: <<Hier, je me suis rendu sur le site si on parle du même et nous avons instruit que le stock soit brûlé et ça été fait. Mon inquiétude était que les enfants tombent sur des produits périmés et les consomment, ensuite je me suis entretenu avec un sieur dont j’oublie le nom mais son numéro est en ma possession, un responsable et je lui ai demandé de sensibiliser les riverains…>>

A LIRE =>  Labé_ Un adolescent fait un tonneau dans une voiture et heurte le mur d'une école

Aussi, certaines sources soulignent l’imminence d’une réunion de crise autour de ce dépôt inadéquat, si les sources citées pensent que la réunion est prévue pour le mercredi 9 novembre, Dr Sékou Sylla confirme la réunion et donne la date du 10 novembre pour sa part.

Du côté des autorités locales, le vice maire explique que l’alerte a été donnée par la responsable du centre de santé qui s’inquiétait de la découverte d’un carton de seringues usagées et que le conseil lui a demandé d’aller les incinérer tout en prolongeant l’enquête pour voir quelle en est l’origine et qu’il a été convenue qu’elle saisisse sa hiérarchie pour savoir quelle suite donner à l’affaire et le conseil serait à l’attente d’un fées back d’elle.

Des sources anonymes indiquent que ces cargaisons ont été déversées à Garambé sur demande de la commune urbaine de Labé et apparemment le chauffeur s’est trompé de site.

Tkillah Tounkara 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »