Labé : comment la visite du Premier ministre a causé le retard dans les opérations d’enrôlement

La commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) de Labé
La commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) de Labé

Alors que les opérations d’enrôlement se poursuivent aux quatre coins de la Guinée, le président de la CEPI de Labé, El hadj Lamine Sangaré a été emmené à réagir sur certaines irrégularités survenues dans le processus comme le retard dans le démarrage des activités, le déficit de récépissé et sur la question nodale des agents commis au recensement et à leur distraction au moment du travail.

« Nous avons accusé un léger retard dû à l’arrivée du premier ministre que vous avez suivie, le mouvement, donc on n’a pas pu repartir à temps le matériel dans la commune urbaine.

Il y a eu au départ la panne de quelques machines mais heureusement avec la présence de l’administrateur régional du serveur cela a été rectifié…

Cette difficulté majeure est un problème national, la CENI est au courant, ils nous ont instruit de continuer l’enrôlement jusqu’à l’enregistrement…

Tous ceux qui n’ont pas voulu reprendre le travail comme cela se doit nous les avons remerciés. Donc les absents qui sont les chasseurs de primes, ceux-là ne seront pas payés et leurs primes seront versés à ceux qui font le travail. »

A noter que jusqu’à date, dans certaines localités du ressort préfectoral de Labé, comme Koula Tossokere dans l commune rurale de Diari, les opérations d’enrôlement n’ont pas commencé mais El hadj Lamine Sangaré promet qu’une correction sera portée pour que les activités puissent s’y tenir au profit des citoyens.

Ousmane K. Tounkara