orange guinee guicopres uba guinee votre

Kindia : les travaux de construction d’un stade régional arrêtés depuis plusieurs années

Situé dans le district de khaliakhori commune rurale de Damakania Préfecture de Kindia,   les travaux de construction du stade régional de Kindia sont interrompus depuis plusieurs années.  Financé par le Gouvernement guinéen à Hauteur de 12 milliard 3 cent cinquante million 8 cent 2 mille 775 francs guinéen, la pose de la première pierre de ce complexe sportif qui avait eu lieu en 2007 a été présidé par Lansana Kouyaté Premier ministre à l’époque. Deux années après le lancement de la construction de ce complexe par l’entreprise ‘’Mai et frère’’ dirigé par un certain Laye Sidibé, les travaux sont actuellement interrompus.   

Est-ce une malédiction ou pas? En tout cas c’est la question jusque-là qui taraude les esprits des amoureux du cuit rond de Kindia. Les citoyens de cette ville avaient de l’espoir de voir leur zone dotée d’un stade à dimension régionale. Ce rêve est loin d’être une réalité. Il y a de cela presque onze ans, la construction de ce stade est interrompu. Par qui ? On n’en sait pas trop.  Mais l’inspecteur régional de la Jeunesse par intérim et chef section sport, nous a donné donne quelques explications.

«Un jour, on avait reçu l’arrivée massive d’un groupe de jeune de Kahaliakhori (lieu qui a servi la construction du stade). Ils ont interrompus les travaux sous prétexte que tous les ouvriers sont venus de Conakry. Et, eux ils sont de la localité, ils ne travaillent pas. On a cherché à les calmer. Les travaux ont vite repris. Paradoxalement, les travaux ont été une nouvelle fois arrêtés. Jusqu’à présent moi personnellement je ne sais pas pourquoi cet arrêt brusque », a témoigné Balla Traoré.

A en croire ce responsable de la jeunesse  qui se focalise sur le contenu d’une lettre qu’il a reçu, le contrat de construction de ce stade a été négocié par trois départements d’alors. Notamment le ministère de la jeunesse, des sports et de la culture, celui de l’urbanisme et de l’Habitat, mais également de l’économie et des finances. Aujourd’hui, l’état de dégradation très poussé de cette infrastructure sportive n’encourage personne. Tout récemment, les deux gardiens qui veillaient sur ce stade ont jeté l’éponge. « Ces deux gardiens ont affirmé que depuis que l’entrepreneur est quitté, ils ne sont plus rémunéré.  Ils ont alors décidé d’abandonner  la surveillance avec tout le risque. Le plan de ce stade qu’on a vu, si c’est exécuté, ça ferait la fierté de la région de Kindia. Mais son état actuel est écœurant, révoltant même», Poursuit-il.

La déception ? Oui. Elle est visible sur le visage du chef section sport. Il lance tout de même un appel très pressant aux autorités de ce pays de prendre à bras le corps, la construction de ce complexe sportif qui selon lui, s’il est réalisé pourrait servir le stade de dégagement pour des matchs internationaux.

Dans la lettre signée par ces trois départements, le délai d’exécution de ce stade était de 24 mois, à compter de la notification de l’ordre de service l’invitant à commencer. Aujourd’hui, le rêve des Kindianais de voir leur région dotée d’un stade régional, est loin d’être une réalité tangible.

Abdoulaye Bangoura correspondant d’aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »