A LA UNESocieties & Divers

Conakry: les tricycles s’invitent sur les autoroutes Prince et Fidel Castro

Les motos à trois pneus commencent à être fréquentes sur les deux principales autoroutes de Conakry. Aussi bien sur le Prince que sur Fidel Castro, elles sont désormais un peu partout et avec souvent plein de passagers à bord. Ce qui n’est pas sans risque d’accidents. Mais les autorités n’ont encore rien envisagé qui soit d’éviter le pire de survenir.

Si la corniche Sonfonia-Hamdalaye, les routes transversales et celles secondaires étaient les seules où roulaient ces motos, ce n’est plus le cas. Depuis quelques mois, elles se constatent fréquemment sur les deux grandes autoroutes de Conakry. Elles ont même réussi à s’imposer sur certains tronçons et y deviennent peu à peu la préférence des passagers. Leur capacité de se frayer du chemin dans les embouteillages en est la cause.

Leur utilité au transport commun ne fait l’objet d’aucun doute. Mais il est à reconnaître que leur présence sur les deux autoroutes de la ville, devant normalement être pratiquées uniquement par les engins à quatre roues ou plus, constitue un véritable danger. Leurs conducteurs roulent presque sans aucun respect des règles de la circulation. Du coup, des milliers de vies y compris les leurs sont exposées tous les jours au risque d’accidents.

Comme dans leur habitude, les autorités sont silencieuses face à ce risque pour le moment. Au lieu d’interdire dès maintenant les autoroutes aux motos à trois pneus, elles laissent faire.

A LIRE =>  Libye: plus de 500 personnes retrouvées vivantes sous les décombres à Derna

Oury Maci Bah pour Aminata.com
Email : ourynombobah@gmail.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »