A LA UNEPolitique

Kaporo rails : « … on sait qu’il y a une communauté qu’ils détestent», dixit Cellou

L’opération de déguerpissement du quartier Kaporo rails continue a suscité des débats dans la cité. Ce samedi 9 mars 2019, à la réunion hebdomadaire de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le chef de file de l’opposition guinéenne a fustigé cette décision étatique contre les citoyens de cette zone.

Cellou Dalein Diallo a commencé son discours par se réjouir du geste de ses militants et de son bureau exécutif d’avoir décidé de faire une contribution de soutien en faveur des victimes. « Voyez le beau geste qu’on vient d’accomplir ici, c’était émouvant, chacun voulait contribuer pour aider nos compatriote victimes de la violence d’Etat, de l’humiliation de l’Etat à Kaporo rails. C’était émouvant lorsque j’ai vu chacun d’entre vous mettre la main à la poche pour verser quelque chose à la caisse commune, assister les victimes. Dans un monde où la solidarité humaine est de règle, c’est l’Etat qui vient humilier les citoyens, détruire leurs maisons », a-t-il lancé.

Poursuivant, le leader de l’UFDG a fait savoir : « alors que dans un pays normal, lorsqu’il y a une calamité comme celle que l’Etat a créée, l’Etat est le premier à être à côté des citoyens pour les aider, si c’est une inondation, si c’est un tremblement de terre, l’Etat est là pour se mettre au service des citoyens pour leur chercher des abris, pour chercher à les nourrir et mobilise la communauté internationale pour venir au secours, ici, c’est Alpha Condé qui décide d’humilier les gens, de détruire leurs maisons, les écoles, des centres de santé. Ce n’est pas pour la récupération des terres, c’est le combat contre l’UFDG et ses militants parce qu’on sait que Ratoma, c’est le fief de l’UFDG et on sait qu’il y a une communauté qu’ils détestent qui habite là-bas. On aurait pu obtenir le résultat si c’est le déguerpissement pour un espace public. On aurait pu prendre des dispositions parce que c’est des fils du pays ».

A LIRE =>  Transition en Guinée, résumé de la journée du samedi, 13 novembre 2021

Plus loin, Cellou Dalein a continué déploré en disant : « si c’est la nature qui était venue détruire leur bien, l’Etat devait les aider, on aurait pu négocier, trouver quelques chose, les recaser dans des domaines même éloigner de Conakry, trouver un montant symbolique ou forfaitaire, dire bon écouter pour de l’espace public, vous devez déguerpir de là. Passer par le dialogue et la concertation ».

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »