Honorable Cellou Baldé: “que le préfet se mette à sa place…”

Cellou Baldé, député de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Cellou Baldé, député de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

Alors que la question de l’insécurité taraude les autorités administratives de Labé, et que le préfet compte interdire le port civil du treillis militaire, le préfet réagissant aux réserves de l’honorable Cellou Baldé sur les limites de la décision a confié à une radio locale que seule Cellou Dalein Diallo pouvait faire d’un homme sans niveau comme lui un député. Au soir du dimanche, un texte attribué à l’élu a fait le buzz.

Dans le texte, le préfet de Labé est présenté comme un homme au CV maigre avec deux entrées seulement,un poste de conseiller communal et un autre de cablodistributeur.
Il est aussi présenté comme un homme qui a tout eu grâce à son érudit de père avant de se conclure par une révélation apprenant au grand public que le préfet était un fêtard insouciant qui squattait les soirées arrosées quand ses camarades étudiaient.

Joint au téléphone, ce lundi à 20 h, l’honorable Cellou Baldé nous a accordé un entretien exclusif au cours duquel, il est revenu sur la sortie de l’autorité préfectorale.

“…Disons que je ne tiens pas à apporter une réponse, parce qu’il faut reconnaître que j’ai été très déçu d’être au courant des propos insensés récemment tenus par le préfet de Labé, à mon endroit je ne sais pas pourquoi ? Il l’a fait,parce que je ne me suis pas attaqué à sa personne.C’est face à une de ses sorties, là où il a affirmé qu’il allait prendre une décision interdisant le port du treillis militaire pour lutter contre l’insécurité.

Moi, dans ma sortie, j’ai affirmé que je suis d’accord pour la lutte contre l’insécurité.Je reconnais qu’il y a des attaques à main armée, des viols qui se font à Labé, mais de l’autre côté, je l’ai alerté par rapport aux risques de dérapage d’une telle décision quand on connaît le niveau de formation de nos forces de défense et de sécurité.

…Vous savez que dans nos formations politiques,nous avons beaucoup de jeunes communicants, nous avons beaucoup de personnes, qui essayent de défendre en tout cas notre image,ils sont de l’UFDG, parce que le préfet, c’est un préfet déguisé en militant du RPG qui s’est exprimé,donc beaucoup de jeunes ont partagé des informations qu’ils connaissent sur le préfet.

Bon! écoutez,il arrive que moi même je fasse des tweets, j’ai fait un tweet par rapport à la sortie du préfet, par rapport à la décision sur le treillis militaire. J’ai fait un tweet par rapport à cela. Après quand il a fait sa réaction déplacée, beaucoup de jeunes ont réagi sur la toile, moi même j’ai réagi, il faut le dire.

Non! Disons, ce que je souhaite, c’est que M. le préfet se mette à sa place.Je suis un élu du peuple, ce n’est pas la première fois que j’interviens pour recadrer un préfet, un gouverneur, même des ministres de la République.”

Ousmane K. Tounkara