Honorable Diouldé Sow : « ceux qui sont sélectionnés là ne peuvent pas parler au nom de Pita »

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Invité de la rédaction de la radio Espace Fouta de ce lundi, l’honorable Diouldé Sow en a profité pour mettre des uppercuts au pouvoir et à la mascarade perpétrée contre le peuple de Guinée, le 22 mars dernier.

« Il n’y a pas eu d’élection à Pita. Vous vous rappellerez que le vendredi 20 à Labé nous sommes venus et nous avons dit à nos militants de ne pas s’associer à cette mascarade électorale…

Ils ont honoré, ils ont respecté le  mot d’ordre, parce qu’ils sont restés chez eux et ceux qui ont pu empêcher de leur façon le déroulement de cette mascarade l’ont fait, c’est une honte et moi je suis fier aujourd’hui, s’il y a un député, c’est bien Diouldé Sow à Pita.Je reste et demeure l’élu légitime.

En 2013, j’ai été élu à près de70% de cette population…

Alors, on organise  une élection sur 110445, il y a 6000 et poussière qui viennent voter pour deux partis qui sont venus accompagner la mascarade électorale et qui sont venus valider la violation de la constitution et toutes les règle de démocratie.

Aujourd’hui tu as 4711 personnes qui disent avoir voter et on dit que c’est le représentant de ce parti qui est le député de Pita, non !Ce n’est as le député de Pita mais de son parti, il faut voir la décence, la force d’un élu part de sa légitimité… »

Petit rappel sur un fichier de 110445 électeurs à Pita, seuls 4711 ont défilé devant les urnes.

A LIRE =>  Siguiri : deux magasins et leur contenu calcinés dans un incendie
A LIRE =>  Kissidougou: une partie des locaux  de l'agence du crédit rural partie en fumée

Ousmane K. Tounkara

 

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x